la glutamine

La glutamine a débarqué en nutrition artificielle grâce aux spoutniks. Et oui dans un programme d’optimisation du débit de selles des astronautes, la glutamine a été testée et on bénéficie aujourd’hui de bénéfices collatéraux.

Cet acide aminé est dit conditionnellement essentiel. Du singe savant pour paraphraser le syndrome de Murphy : y’a en plus quand on a besoin ou loi de l’emmerdement maximum (métaphore filée.)

Les lymphocytes et les entérocytes adorent la glutamine. Si vous les privez de leur acide aminé favori c’est un peu comme si vous priviez la ménagère de moins de 50 ans d’un épisode de « qui veut épouser mon fils » : c’est le drame. Allons plus loin, la glutamine est utile pour leur fournir une grande part de leur énergie de base, sans glutamine les lymphocytes et l’intestin n’ont pas bonne mine. idem ménagère sans vache qui rit au dessert.

Alors on en trouve où à l’hosto ? si vous avez un pharmacien un peu souple, vous devez en avoir dispo dans des petits flacons, écrins renfermant la Précieuse. Pas beaucoup de glutamine disponible en entéral, j’ai seulement en tête deux produits commerciaux : Megabiiiiip et Imbiiiiiip. Pas de grosses quantités, en effet c’est pas facile à dissoudre ce truc, un peu comme un vieux déca en poudre oublié au fond du placard. On remercie le Maxwell scandinave d’avoir acoquinée la glutamine à sa petite copine l’alanyl pour la rendre soluble et disponible en IV.

Maintenant que la tension est à son paroxysme, on veut savoir quand on l’utilise et on veut des datas ! Pour remplir des pages de thèse-mémoire-rapport de DU (rayez la mention inutile) y’a Pubmed, très bon site populaire, c’est par là.

Sinon en gros que retenir ? La glutamine est utile chez tous les patients agressés (qui sont en soins intensifs chez certains, en réa chez d’autres…) qui recoivent une alimentation artificielle parentérale exclusive pour :

– améliorer l’équilibre glycémique

– diminution les infections

– amélioration de l’intégrité de la barrière intestinale

Evidemment le bon sens peut relier ces notions.

Les intérêt sur lesquels on (restons honnête plutôt « je ») fantasme :

activation des HSP, bolus à l’induction ??

– en association avec de la NAC et des oligo-éléments intéressants, notamment quand le foie est en souffrance et plus encore en cas d’intox au valproate ?? (les engliches semblent s’être récemment cassés les dents avec SIGNET là dessus dans un contexte plus général…)

Enfin, à force d’avoir montré à tout le monde que c’était bien, on finissait par ne plus les croire alors les italiens ont quand même dit que chez des patients pas trop malades c’était ptêt pas super utile…

En promo à la pharmacie centrale : 25 euros le flacon de 100 ml qui contient 20 g de dipeptide (rappel dans certaines études la poso intéressante est de 0,5 g/kg mais il faudrait ptêt aller lire la petite ligne « conflit d’intérêt ») (Traduisez : c’est très cher parce que ça booste le prix de votre prescription de parentérale de 70% quand même…)

Pour ceussent qui aiment/ont le temps/se donnent le temps de lire des articles, y’ ades pistes par ici : http://www.criticalcarenutrition.com/docs/cpg/9.4pnglu_FINAL.pdf

3 réflexions sur « la glutamine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *