La carte et le territoire

J’ai découvert Houellebecq au lycée. Par hasard. L’extension du domaine de la lutte m’a donné des frissons dans le dos et je l’ai lu d’une traite. Ensuite j’ai enchaîné chacune de ses bouquins tranquillement, sans fièvre, mais avec un plaisir renouvelé.

J’ai ouvert récemment La carte et le territoire. Il y a trois parties. J’ai beaucoup aimé la première, la deuxième ne m’a pas plu, et enfin la dernière était bien mais j’en ai mal saisi le sens. It’s worth reading it.

L’oeuvre a suscité de vifs débats, notamment du fait de recopiage de section de Wikipedia (au fait donnez leur des sous ils en ont besoin, plus que l’amicale des SP qui sonne à votre porte à la fin de l’année qui veut s’offrir des merguez pour son banquet, et google le prouve par là.)  Vous trouverez la justification du gainsbarre littéraire par là.

Si j’ai le courage, je vous retrouverai des citations amusantes.

2 réflexions sur « La carte et le territoire »

    1. hello
      l’extension du domaine de la lutte m’avait vraiment paru être un ovni, plateforme et les particules se ressemblent plus.
      ici le bouquin est encore différent et oui, j’aime bien ce style, je trouve le style direct, clair, réaliste. je ne ressens pas trop la branlette intellectuelle dans l’écriture.

      pq as tu trouvé ça illisible ? c’est le style ou l’intérêt du roman ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *