Let’s stalk !

On a beaucoup discuté récemment d’un site bizarroïde. Je vous remercie énormément pour tout le soutien que vous m’avez apporté, ça m’a vraiment fait chaud au coeur.

Je n’ai pas envie d’aller plus loin dans cette histoire. Ainsi j’ai supprimé le contenu du précedent billet. Je n’ai pas d’étoile de shérif et j’ai d’autres préoccupations. En plus au final on finissait par faire plus de publicité que nécessaire à ce réseau.

Les travaux se terminent chez moi, je vais enfin pouvoir dormir après une garde délicate.

Si vous m’envoyez un mail, je peux vous envoyer un PDF avec l’article qui était présent ici !

Je vous laisse, je vais aller me reposer… il faut que je sois en forme pour fêter ce soir avec mes amis les nouveaux horizons professionnels qui se dessinent devant moi 😀

httpv://www.youtube.com/watch?v=GRaAghtPFRE

PS Ne m’envoyez pas de mail : c’était une boutade !!!  je n’ai pas besoin de vos adresses et l’article est tombé dans les oubliettes ! Je n’étais absolument pas attaquable mais je n’ai pas envie de développer la polémique. Regardez à deux fois avant de suivre les directives des sites « santé »  voilà tout…

7 réflexions sur « Let’s stalk ! »

  1. Bonjour. Arrivée ici par le biais des retweets, je vous remercie de votre article et de votre volonté de dénoncer ce site pour le moins louche.

    Les commentaires d’admirateurs (bon, j’avoue, j’ai pas vraiment vérifié) me font un peu penser à une personne qui est venu embêter le monde de la fanfiction, qui se prétend (entre autres) biochimiste et spécialiste en aromathérapie/rhumatologie, et dont les (nombreux) blogs/interventions sur les forums sont remplis de commentaires élogieux menant tous aux mêmes adresses, de la part de pseudos n’apparaissant que dans le but de défendre cette personne. Bref, une vaste mascarade, qui pourtant continue encore à ce jour.

    Je me suis fait violence pour lire l’article sur le suicide – sujet qui me touche, ayant perdu ma mère ainsi. Dès la première partie, une phrase me choque : « Pour un bon suicide, il faut plusieurs jours, avec différentes molécules, dont certaines doivent s’injecter, comme l’insuline. » Alors comme ça ma mère n’a pas fait un « bon suicide ». Et puis c’est quoi, un « bon suicide » ? Et quelle idée de donner les noms des molécules ? Je sais très bien que les suicidaires trouveront forcément le moyen, que ce soit sur ce site ou un autre, ou même de par leurs connaissances, mais est-ce une raison pour l’écrire noir sur blanc ? La démarche me gêne. Idem par la suite avec la mention du paracétamol.

    Bref, rien qu’avec ces trois articles, je suis déjà super mal à l’aise. Et qu’est-ce qu’une étudiante en médecine va faire avec un blog si « complet » ?

    J’espère que cette histoire s’éclaircira. Merci à vous et Web_neuronal d’avoir mis le doigt dessus.

  2. De mon modeste point de vue de pharmacien, je ne trouve pas ça très rassurant: le Vidal comme référence, bof…, le peu de vraies références scientifiques dans ses articles les rendant Doctissimo-like (cf article sur la vit D), et décevant l’article sur les médicaments chez les plus de 75-80 ans.

  3. Ce qui est aussi sympa à décortiquer, c’est le réseau de ‘blogueurs médicaux » dans les liens et dans le carnaval des blogs organisé. Sortis de nul part, tous sur le même modèle ‘médecines douces’, aucun des blogueurs un peu connus.
    Tous nickels, tous avec un livret d’accueil pour vous remercier de vous être connecté…

    1. Ouai… plutôt bizarre, tous le même ton plutôt impersonnel, tous vous veulent du bien et vous offre un petit manuel et promis-juré ne feront rien avec votre adresse email!

  4. Je viens de laisser mon mail spécial « merdouilles et newsletters » pour voir de quoi ça parle et c’est un pdf qui prend 10 pages pour dire les 5 erreurs à éviter (ou plutôt les 5 choses à faire, mais c’est moins engageant, donc tout est en mode « 1e erreur : ne pas… ». Le texte recommande de :
    – Connaître ses antécédents
    – Connaître ses traitements
    – Être honnête sur l’observance des traitements
    – Ne pas mentir au médecin
    – Lui donner un maximum d’informations
    Rien qui ne puisse être détaillé en un post de blog ou qui justifie la collecte d’adresses email…

    F.

  5. Après avoir lu ce billet je suis allé lire les échanges sur Atoute. Je n’ai pas envie d’aller lire ce blog (?), ne serait-ce que pour dire de l’avoir fait. Je ne comprends pas l’idée de s’adresser au marketing pour acquérir la compétence de faire fonctionner ce truc. Je n’aime pas, et j’ai peut-être tort, sentir tant de conviction et de certitudes chez quelqu’un d’aussi jeune dans un métier si difficile. Je n’aime pas, et j’ai peut-être tort, intervenir dans la vie des gens de cette manière, si publique, anonyme et sans vergogne. Je ne suis pas, et j’espère ne pas me tromper, ce genre de médecin.

    1. hello,
      merci pour votre commentaire. Moi aussi je n’aime pas le ton et l’absence d’autocritique.
      Ce qui est curieux c’est l’absence de réponse depuis dimanche alors que la jeune femme serait assez active sur le net et qu’atoute propose par défaut des notifications mail de l’évolution des billets.

Répondre à Nicolas Prince Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *