Les livres de l’été

La période des vacances a toujours été un moment privilégié de lecture pour moi. Enfin l’occasion d’avancer un peu dans la pile de bouquins qui me nargue tous les jours. Comme Jean-Marie, j’accumule des bouquins. Certains constituent des petites promesses d’autres sont juste là, un peu mystérieux, attendant d’être découverts.

J’ai eu à souffrir de mauvaises lectures en vacances par le passé  et ça m’est désormais insupportable ! pris au piège à Pétaouchnok ou dans un trajet en bus de 8 heures sans une saine lecture relève du cauchemar pour moi. J’essaye donc de me préparer des petites listes comme un enfant fait sa liste au Père Noël.

Je commence toute de suite par ce qui n’a pas été : le policier de base. Je crois que depuis la ribambelle de Club des Cinq que je me suis enfilé à l’école primaire j’ai été embrigadé dans la lecture des romans policiers. Le genre est hétérogène : roman noir, suspense, humour décalé, ce qui fait le charme de ces romans. Lorsque j’ai lu un peu par hasard mon premier Harlan Coben l’expérience a été inoubliable (évidemment moins pour les autres, l’effet de surprise passé). De même avec Fred Vargas, j’accroche toujours beaucoup avec les enquêtes du commissaire Adamsberg. J’adore cet univers avec ses personnages  à la fois extraordinaires et proches de nous. Je trouve l’écriture ciselée, précise et c’est délicieux. Je n’ai donc pas été déçu  avec L’Armée Furieuse. Une excellente lecture. Je ne pourrais pas dire la même chose du petit poche de Laurent Scalese. J’ai découvert cet auteur via l’excellent recueil de nouvelles intitulé « L’Empreinte Sanglante« , et j’avais aimé… Dans « Le samouraï qui pleure » tout était caricatural, j’ai eu l’impression de suivre un téléfilm sur TF1, j’ai vite fini le bouquin pour mieux l’oublier. Ce livre signe mon divorce avec les policiers en poche. A moins de recommandations vraiment exceptionnelles de proches je me passerai désormais de ce style pour lequel je commence à avoir fait le tour. Je me préserve pour le futur Fred Vargas dans quelques années.

J’ai découvert Haruki Murakami par hasard cet hiver. Un heureux hasard. Un cadeau. Une confusion avec l’artiste plasticien homonyme je pense…J’avais adoré l’univers poétique et onirique de Sommeil. J’ai beaucoup aimé Autoportrait de l’auteur en coureur de fond. Evidemment mon attrait pour la course à pied n’a pas été étranger au choix du bouquin. Murakami nous explique les parallèles qu’il trouve entre son métier d’écrivain et les sports d’endurance. Il nous décrit ce qu’il aime et les difficultés qu’il a rencontrées dans la course à pied. Les chapitres racontent tous une problématique différente tout en conservant une grande homogénéité. J’ai beaucoup aimé.

Toujours dans l’univers sportif, j’ai emporté sur mon iPad un livre électronique « Born to run » Ce bouquin décrit les pratiques ancestrales d’une tribu amérindiennes. L’histoire se présente bien mais en fait je n’accroche que très peu avec la lecture sur engin électronique. J’aime encore trop le livre papier. De plus mon anglais est trop approximatif, je passe mon temps à utiliser le dictionnaire intégré (énorme point fort de la lecture électronique) et ça me fatigue, je n’avance pas. Bref l’iPad est une déception. Je ne peux pas dire grand chose du livre en question…

Enfin j’emporte toujours un livre d’intellectuel histoire de faire mon intéressant. Après beaucoup de kilos de bouquins trimballés pour rien (sic) j’ai un peu révisé mes ambitions et j’ai emporté un livre que j’avais lu il y a 10 ans (resic) et que j’avais adoré : « L’Histoire de l’Art » de Gombrich. Ce livre est extraordinaire. En termes simples, l’auteur nous retrace les évolutions des pratiques artistiques. C’est très accessible, ce livre est le meilleur exemple de vulgarisation que je connaisse. Les chapitres courts s’enchainent facilement et les illustrations facilitent la compréhension du discours. Je le conseille vraiment à tous ceux qui ont déjà mis un jour le pied dans un musée.

En conclusion, lisez Fred Vargas et Gombrich ! Quant à moi je vais allez jeter un coup d’œil à la dernière saga de Murakami ça pourrait me plaire.  Bonne lecture !

 

9 réflexions sur « Les livres de l’été »

  1. Chic, un autre amateur du roman policier. Parfois, j’ai l’impression que c’est inavouable puisque pas de la « littérature ». Mais comme vous, je fus souvent décu par les livres (surtout en français). Le dernier livre lu de Patricia Cornwell « Sans raison » est un navet par excellence. Les Robin Cook gardent leur valeur, même si l’auteur change au cours des années il reste intéressant. Un livre que j’ai découvert l’année dernier, pas déçu du tout, est « Chroniques de la main courante » de Serge Reynaud et le tout dernier roman policier lu est « Camisoles » de Martin Winckler (le premier neuf pour cette année, je relis mes vieux).

    Je lis beaucoup de livres en allemand, pas de romans mais des biographies, l’économie – politique, etc (ce qui se nomme ici des « Sachbücher » par oppositions à « Romane »). Actuellement un livre de Joseph Stiglitz sur le coût de guerre USA Irak.

    Bonne lecture! et bonne journée

  2. Haaaa Vargas, je suis fan aussi! Tout comme Haruki Murakami, d’ailleurs.

    Au rayon des polars, j’aime beaucoup les nordiques (Millenium bien sûr, mais aussi Jo Nesbo ou Henning Mankell) ; je reste fidèle à Michael Connelly même si les derniers sont inégaux ; chez les dames, Elisabeth George ou PD James. Et j’ai découvert récemment un sud-africain, Deon Meyer (« 13 heures »).

    Prochain défi: enfin m’attaquer au dernier John Irving, au lieu de relire les vieux que je connais par coeur!

    1. Millenium était vraiment bon, une grande histoire.
      Henning Mankel j’en ai plutôt un bon souvenir mais comme souvent j’ai eu l’impression de lire le même type d’histoire et l’environnement des livres ne convient pas à ma lecture balnéaire

      A bientôt !
      PS et cette histoire de téléphone ? 😉

      1. Je réponds avec retard, mais tant pis!
        Lectrice assidue du blog dans l’ombre, je suis interne en médecine gé, et pas de blog à moi! (ni twitter d’ailleurs…)

        Je voulais vous conseiller la lecture des romans de Franck Thilliez, mélange de roman policier et de thriller, romancier français et très bon! ses histoires sont souvent localisées dans le nord, plutôt sombres, parfois glauques. Désolée de vous le dire, mais pour moi, il a dépassé de loin Fred Vargas!

        1. hello !

          merci pour ce commentaire, n’hésitez pas, j’adore lire les lecteurs de l’ombre 🙂

          J’ai bien aimé les premiers Thilliez et je me suis lassé… comme souvent avec les auteurs de romans policiers. Je trouve que l’on est facilement séduit par le premier tome qui dénote des autres styles et puis…. patatra ça s’écroule avec la lecture du deuxième et troisième du même auteur. idem pour Coben, Grangé et tutti quanti

          Simplement j’accroche vraiment avec le style Vargas, les personnages auxquels on s’attache, la finesse de l’écriture, bref je trouve ça intelligent et ça me plait.

          à bientôt

          PS c’est très facile de twitter, max 140 caractères, easy 😉

  3. « Born to run » est un excellent bouquin, je ne peux que t’encourager à essayer de le finir. La conclusion est troublante, pour un coureur à pied!

  4. thriller, essaie Karine GIEBEL : les morsures del’ombre, chiens de sang, terminus elicius, jusqu’à ce que la mort nous unisse et meutres pour rédemption.
    as-tu lu : prédation, stigmates, instinct et rémanence de Camut & Hug ainsi que 3 fois plus loin et les yeux d’Harry
    j’ai un « vargas » à la maison que je n’ai pas encore commencer…je vais m’y mettre.J’ai le dernier Thilliez à lire ,trop fan….

    1. salut Guy ! Oui j’ai essayé un peu Karine Giebel aussi, en fait je crois que je suis un peu las de ces lectures, il faut faire une pause avant de reprendre ce type de bouquin ! A plus !

      Le 11 octobre 2011 10:51, Disqus a
      écrit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *