Chronique du choc des civilisations

Ces dernières semaines j’ai largement parcouru « Chronique du choc des civilisations » d’Aymeric Chauprade. Las du prêt-à-penser des éditorialistes qui  s’installent dans tous les médias, je cherchais une analyse plus factuelle de notre monde. Ce livre m’a éclairé sur de nombreux points, j’ai l’impression que l’auteur s’applique sérieusement son rôle d’analyste et ça fait du bien. (Néanmoins le doute m’habite toujours quand je lis de telles analyses mais c’est un autre débat.) 

On peut adhérer ou non au concept de choc des civilisations il n’en reste pas moins que le monde se prête assez bien à une modélisation, un découpage, en de grandes puissances qui tendent chacune à élargir ou à consolider leur rayonnement. Je suis et je reste vraiment béotien en matière de géopolitique mais ce livre a bien clarifié pour moi l’importance des stratégies d’influence et de gestion des ressources pour se développer.
Maitrise de l’eau, du pétrole, des minerais et des grands axes de contrôles de ces fondamentaux dirigent les politiques internationales de toutes les grandes puissances. Pas de sentimentalisme ou de belles intention dans ce domaine, toujours la même gourmandise

Le monde multipolaire est en marche, l’hégémonisme américain est largement fissuré et j’imagine le défi énorme que représente la création de nouveaux liens dans des directions si différentes… En espérant que cette évolution fasse tomber quelques clichés et rassemblera plus qu’elle n’éloignera les peuples (un petit coup de Bisounours Power)

En tout cas, c’est bon de se plonger dans des domaines où l’on n’y connait rien et je conseille à tous les curieux la lecture de ce livre qui ne me parait pas cher au regard de sa qualité.
Pour vous donner envie d’ouvrir ce livre, j’insère ici une citation à propos de l’arrestation de DSK en mai 2011 :

2 réflexions sur « Chronique du choc des civilisations »

  1. Ca me fait penser à la psycho-histoire d’Asimov où il explique exactement ça : des grandes lignes de l’histoire influencées par l’action d’individus.  Merci pour le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *