Un km à pied ça use, ça use…

Je viens de franchir la barre des 5000 kilomètres courus. Presque 500 heures de course à pied depuis que j’ai décidé de courir un marathon en décembre 2009. Le pari est gagné en octobre 2010 avec le marathon de Chicago et les courses se sont enchaînées, l’envie d’aller plus loin, plus vite toussa toussa…

Aujourd’hui j’ai envie de ralentir, j’ai d’autres envies. En plus, depuis que j’ai fait un bon chrono au semi-marathon de Phalempin je me repose sur mes lauriers et je n’ai pas placé de bons entraînements, je vivote et ma motivation n’est pas au beau fixe… j’alterne entre entraînements nécessaires et flemmardise… La course à pied est un sport exigeant. Si on se relâche, les acquis s’envolent. C’est un peu le cercle vicieux : on continue de courir pour « ne pas perdre » mais si l’envie est moins là on ne fait rien de bon… Et puis ça commence à être un peu difficile de courir seul, les entraînements sont assez monotones en solo… ça me manque les copains pour déconner. Alors, oui c’est décidé je vais lever le pied. Demain, j’arrête. Enfin… après-demain quoi !

Eh oui, j’ai encore des projets devant moi et il va falloir que je me bouge dans les trois mois à venir pour passer ce dernier cap. Le Trail des Aiguilles Rouges m’attend fin septembre, ça ne va pas rigoler, la bataille avec la montagne sera terrible.

Je compte bien en profiter contrairement à la SaintéLyon, alors il va falloir muscler un peu le sprat !

Ensuite ça sera l’apothéose avec le NY City Marathon 2012 dans moins de 100 jours…

Allez on retrousse ses manches et on saque eud’dans !

15 réflexions sur « Un km à pied ça use, ça use… »

    1. Le choix ? je ne sais pas trop, un mélange de tout ça :
      – je cherchais entre 45 et 65
      – je voulais plus de 2000D+
      – je cherchais un beau paysage
      – je n’étais pas dispo cet été

      Pourquoi cette question ? Tu me fais peur

      1. Non ce n’est pas pour te faire peur.
        C’est juste que c’est une grosse épreuve pour un premier trail de montagne. Il y a 4000 + sur le 50 🙂 …c’est chaud :))
        question paysage tu seras surement servi.
        Dommage c’est complet 🙁
        Bonne course et prends du plaisir
        Enzo

              1. A mon avis, il faut inscrire ce genre d’excercie comme une séance à part entière.
                Je te donne un exemple :
                saut à la corde sans corde 4×10 par exemple avec 15″ récup . Bien faire sur la pointe
                Gainage ventral
                saut groupé 2×8 ou 10 (partir accroupi et bondir avec les bras levés)…très tonique
                gainage dorsal
                amorti 90° : partir d’une chaise par exemple ou souche …. sauter et bloquer en bas à 90°…perso j’aime bien rajouté un bond sans temps d’arrêt cad tu sautes, tu arrives à 90° et tu bondis tout de suite…là tu bosphore :)) (10 ou 20 sauts)
                gainage costal
                sautillement sur place sur 1 pied
                gainage costal
                ET la CHAISE (bien à 90 ° sans les mains sur les cuisses) …si 45″ passe facile fait 1′ et tu enchaines tout de suite avec des montées de genou bien placées sur place
                des pompes
                bien sur tu enchaines tout cela sans temps mort. Le gainage te sert de repos (30″)
                Voili voilou un exemple
                soit prudent au départ car ces séances peuvent provoquer pas mal de courbatures si tu n’as pas l’habitude….il y a d’autres exo qui tuent encore plus :))
                Enzo

  1. merci pour tes encouragements 🙂

    en ce moment entre la maison et le boulot pas d’entrainement 🙁 ça craint… je stress via à vis de ma préparation un peu foireuse, rassure moi en me réexpliquant que c’est jouable sans être une bête avec des cuisses de footballeur…

  2. j’avais quelques séances de vélo (4 à 8 fois une coté de 4′, grand plateau petit pignon, un coup assis, un coup en danseuse) en guise de renforcement musculaire des cuisses pour mon trail (nivolet revard)

    je pense que ça avait bien marché, en séance supplémentaire qui en plus permet un récup rapide 😉

  3. Blog découvert par hasard, Sympa; Le côté fou-fou, nous on aime bien !
    Mangeurs de bitume, sable et cailloux devant l’éternel…les quinquas déraisonnables et imprudents que nous sommes sont fan d’un parcours sportif comme le tien !
    Amicalement
    J-Claude et Anna
    http://ronan-justepourfinir.blogspot.com
    au fait, on se retrouve au départ du marathon NCY le 4 novembre!

Répondre à j-claude garrigos Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *