Arrêter de vous tromper

Je viens de refermer le livre de Rolf Dobelli, Arrêtez de vous tromper : 52 erreurs de jugement qu’il vaut mieux laisser aux autres…
J’ai été attiré par ce bouquin parce qu’il me semblait dans la même veine que Le Cygne Noir de Nicholas Nassim Taleb.

J’en attendais un peu trop, j’ai donc été déçu. Je ne sais pas pourquoi je m’attendais bêtement à ce que je puisse m’éviter rapidement des erreurs. Le marketing m’a eu, j’attendais un truc magique. Quel con. Syndrome-Weight-Watchers.

Ceci dit, il y a des points positifs : le texte est facile et agréable à lire. Les courts chapitres résument bien les idées sans rentrer dans des raisonnements alambiquées ou des phénomènes psycho-sociaux tirés par les cheveux. Tout m’a paru véridique et concret.

D’ailleurs l’auteur nous explique implicitement dès le deuxième chapitre qu’il est peu probable que l’on tire quelque chose de concret du livre puisque tout ce qui est écrit qui touche au développement personnel est biaisé par le fait que les auteurs sont toujours des auteurs qui ont une prédisposition pour le sujet !

Sur le plan médical, j’ai retenu une notion que Taleb abordait aussi beaucoup dans Le Cygne Noir : le biais de confirmation. On est plus facilement enclin à chercher des indices qui confirment nos idées ou hypothèses plutôt que des réfutations. C’est pourtant plus pertinent de chercher ce qui casse une théorie plutôt que de construire un faisceau d’arguments faibles…

Ensuite sur le plan personnel, j’ai tout apprécié les explications sur le sophisme des coûts irrécupérables. Ce phénomène curieux nous pousse à continuer à nous investir dans un projet pourri sous prétexte que l’on s’y est déjà beaucoup investi. Eh bien non ! il faut savoir arrêter avant d’aggraver la perte de temps et d’argent ! même (et surtout !) si l’on a déjà perdu beaucoup.

Enfin la conclusion de l’auteur est rassurante. On est tous soumis aux biais de réflexion, pour les problèmes peu sérieux, vaut mieux donc tout simplement « ne pas se prendre la tête » !

Au final, c’était donc tout de même une bonne lecture.

P.S. pour la première fois, je place des liens vers Amazon.fr, si les clics générés rapportent quelques deniers, je les verserai à un des organismes caritatifs que je soutiens 🙂

4 réflexions sur « Arrêter de vous tromper »

    1. Lorsque j’ai installé le lien, j’ai réfléchi à plusieurs choses… à vrai dire je m’attendais à cette remarque. Voici mon point de vue :

      1) Amazon propose très facilement de monétiser des liens sur des sites web, la facilité c’est important pour des non bricoleurs du web comme moi
      2) Vous avez compris que le moindre denier sera reversé (et à vrai dire je doute qu’un volume significatif d’argent soit généré sur le trafic de ce modeste blog qui n’a aucun but promotionnel)
      3) Amazon procure la meilleure expérience de consommation en ligne pour moi : jamais de déception, de problème, de frais inattendus, retours simples. Et ma première commande date de plus de 15 ans…
      4) L’évolution du monde économique n’est pas de mon ressort. Les librairies comme d’autres commerces souffrent de la vente en ligne. Chacun choisit de faire ses achats où il veut. S’il y a des problèmes d’impôts, de taxes, etc. C’est à l’Etat de faire son boulot.
      5) Amazon est en train d’installer un énorme centre dans ma région d’enfance. Zone particulièrement sinistrée économiquement, la création donnera un nouveau souffle en terme d’emploi.

  1. Vous apprécierez peut-être « Thinking fast and slow » de Daniel Kahneman (titre français, mal traduit à mon goût: système 1 / système 2: les deux vitesses de la pensée). L’auteur est prix nobel d’économie, mais la prose est malgré tout fluide et agréable à lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *