Garmin se moquerait il de nous ?

En ce moment ça déconne à plein tube chez Garmin :

– gros loupé dans la sortie de la Forerunner 620 avec nombreux bugs intolérables pour une montre à 400+euros

– site web connect qui évolue sans coordination avec les applications tierces qui met tout un écosystème en péril

– site web connect nouvelle mouture qui tarde à pointer son nez et qui semble truffé de bugs pour les premiers retours

– application Garmin Express pas du tout finalisée, gros manque d’homogénéisation dans la gestion des uploads/downloads

Que se passe-t-il chez Garmin ??!

P.S. lorsque je parle de ces éléments au CM qui tient le compte @garminfrance, tout ce qu’il me trouve à dire c’est

garmin

En plus d’être incorrect sur le plan grammatical, je trouve ça particulièrement déplacé et je trouve ça très symptomatique d’un manque de respect des clients. Ils profitent vraiment de leur notoriété !

6 réflexions sur « Garmin se moquerait il de nous ? »

  1. Sans parler de la qualité pitoyable de leurs produits! Pour avoir une Forerunner 210, les plots de connexion au dos de la montre ne supportent pas la transpi…donc ça fait deux fois qu’ils me la remplacent…à chaque fois sous garantie donc en moins d’1 an la montre est flinguée!
    D’après le vendeur c’est un problème récurrent sur ces montres.
    Et en effet la compatibilité avec garmin connect est pas toujours au top. Bref dommage…

  2. et aussi la 220 que j’ai eu en test au moment de sa sortie. les alertes (zone fc, allures) n’étaient pas implémentées et sont arrivées après… pas normal !

    (même si après coup ça fonctionne bien et ne j’ai du mal à justifier l’écart de prix avec la 620 et ses chiffres (tps de contact, oscillations…) qui ne servent à rien…)

    1. complètement ! et l’arrivée de la Fenix 2 juste après la 620 ils nous ont bien eu aussi…

      (d’ailleurs tu remarques que je conseilles la 220 à la fin de ma note sur la 620)

  3. Ah ba voilà un sujet sur lequel peu de blogueurs s’expriment.

    Garmin Fenix depuis 1 an, nombreux bugs pendant longtemps, grosses imprécisions (pour ne pas dire plus) avec les Templiers en 90km au lieu des 73km bien connus.

    Sans parler des insuffisances produits lorsqu’on regarde son allure qui fait du yoyo continuel entre 4’00 et 6’00 alors qu’on est sur une belle ligne droite bien dégagée de 3km (genre quais de Seine). Il suffit de regarder les courbes d’allure dans Garmin Connect, ça ne sert pas à grand chose. Lorsque le marketing impose à la technique.

    Enfin bon après hein… ya aussi plein de monde à trouver sa montre GPS « juste géniale« .

    1. merci de le souligner, je paye tout ce que je teste, ça change peut-être un peu mes avis 😀

      Sur les Templiers la montre était en quelle mode de gestion de l’énergie ?

      Pour l’allure instantanée je trouve que la monde a beaucoup de difficultés à s’adapter aux variations courtes mais à l’échelle d’un Km ça se passe bien. C’est dommage parce qu’on imagine que l’accéléromètre devrait prendre le relais lors des variations brutales de vitesses et on peut aussi imaginer des algorithmes simples limitant les artefacts aberrants… J’ai presque l’impression que ma 310XT gérait mieux les accélérations que la 620

      Le marketing fait beaucoup et j’en suis une victime consentante… mais j’ose espérer qu’ils nous entendent un peu… j’ai un peu d’espoir ave cla fenix 2 qui a une équipe de développement différente de la FR 620

      1. le choix de l’autonomie peut en effet fortement impacter la mesure de distance (avec 1 point par minute, l’autonomie est top, mais la trace gps est « informative »
        C’est pareil chez Suunto : on peut choisir la fréquence pour gagner en autonomie (1 » / 15″ / 1′). Tu gardes un chrono / cardio précis mais la distance / vitesse est plus aléatoire (mais est-ce le plus important ?)

Répondre à Julien Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *