Les sites web d’analyse de l’entrainement sportif 3/3

Dernier site en revue : SportTracks.mobi Ce site est le petit frère d’une application PC qui a un gros succès du fait de ses analyses puissantes.

SportTracks (ST) récupère les données de votre montre via USB. Tapiriik peut aussi vous aider à synchroniser les données mais ça sera moins qualitatif car certaines nouvelles infos ne seront pas transmises par Garmin Connect.

La première page est un tableau de bord assez clean que j’aime bien. Je trouve que c’est un bon résumé et j’aime bien les petits histogrammes et camemberts qui montrent la répartition de vos activité. Notez qu’en cliquant sur les champs Sessions, Durée, Distance,  Calories les histogrammes changent instantanément.

dashboard

Ensuite, vous trouvez l’onglet sessions qui présente plus spécifiquement une période hebdomadaire, mensuelle ou annuelle sous forme d’un calendrier.

sessions

En cliquant sur une activité vous accédez à ses détails.

workout

Sur la page de l’activité, les onglets analyse et intervalle sont particulièrement sympas puisqu’ils permettent de vous dire le temps passé dans chaque zone d’allure ou de FC.

intervals

Ces zones sont complètement personnalisables (nombre de zones et bornes), ça c’est un gros point fort de ST.

speedz

De plus vous pouvez sélectionner uniquement une portion de votre exercice et obtenir les stats sur ce segment : pente, FC, allure, etc.

pente

Il y ensuite un autre onglet Analyse qui va prendre en compte tous vos entrainement où vous pouvez configurer comme bon vous semble l’intervalle de temps, le type d’activité, la distance… Je ne me sers pas trop de cet outil.

Ensuite ST vous propose de suivre vos équipements, chaussures, vélo, etc. Comme ça on peut suivre le kilométrage des ses chaussures en précisant dans la session de sport celles qui ont servi.

Enfin, on trouve l’onglet Santé. Et là ST propose d’analyser votre charge de travail. Ils ont pour ça créé un indice d’effort qui se base sur les zones que vous définissez dans votre profil. Avec une philosophie similaire à Training Peaks, ST calcule l’accumulation des charges d’entrainement récente et propose un graphique d’évolution de la performance en fonction de l’équilibre entrainement/repos.C’est l’équivalent du Training Stress Balance de TP.

perf

Sur la page santé on peut aussi rentrer (manuellement) des données d’impédancemétrie.

Le contact avec le service d’aide de ST est bon. Les réponses sont rapides et on sent chez eux qu’ils ont les reins solides grâce à l’expérience de leur logiciel PC. Leur blog est actif et ils postent régulièrement des notes explicatives intéressantes.

J’aime beaucoup chez ST la possibilité d’enregistrer une foule d’activités différentes et la personnalisation des zones d’entrainements pour les calculs d’effort. ST essaye de croitre sur tous les continents et ils proposent pour ça des traductions de leur site dans plusieurs langues. Ca n’est pas toujours très heureux mais ils y travaillent. Enfin le prix est très concurrentiel par rapport aux deux autres sites dont je vous ai parlé : 35 US $ pour un an d’abonnement. Beaucoup moins que TP ! ST a pour vocation de devenir un concurrent direct à TP. L’intégration prochaine de la programmation des entraînements va encore booster le site.

Le bemol pour moi est la qualité du design. Visuellement je n’aime pas trop. Je trouve les titres et les polices un peu massives mais ça n’est que mon opinion…

En conclusion, c’est franchement le meilleur rapport qualité/prix que j’ai trouvé sur le web.  Il y a beaucoup de fonctionnalités à venir, c’est très encourageant.

8 réflexions sur « Les sites web d’analyse de l’entrainement sportif 3/3 »

  1. J’utilise Sporttracks PC depuis plusieurs années (j’ai même acheté la licence pour la dernière version), et j’ai testé la version web.
    Je suis d’accord sur le coté look : c’est bien lisible sur un téléphone ou tablette (grosses icones/graph), mais moins agréable sur une PC.

    Je trouve aussi que la partie analyse (reporting) est nettement moins complet que sur PC.

    Et à 35$/an, c’est le prix de la licence PC à repayer tous les ans, sans apporter rien de plus sauf être dispo depuis n’importe ou.
    Par contre :
    – les analyses (rapports) sont moins complets et paramétrables
    – on ne peut pas faire de recherche (sur un libellé d’entrainement ou notes)
    – la version PC permet l’ajout d’un tas de plugin développés par la communauté (payant ou gratuit)

    Bref … je suis resté sur Sporttracks PC, n’ayant pas été convaincu par la version Web par un coût largement supérieur.

    1. Je comprends votre opinion. Mais d’une part il y a clairement un basculement du modèle des applications de l’ordi vers le web. Ensuite tout le monde n’a pas de PC et les smartphones omniprésents poussent ce genre de site. Moi je n’ai plus de donnes sur mon ordi, tout est en ligne, je ne m’imagine pas travailler autrement dorénavant…
      Merci pour votre commentaire, à bientôt !

      1. Oui je confirme : quand j’ai fait le test de la version Web, il m’a automatiquement téléchargé mon historique de la version PC (quand je me suis connecté sur ST PC).
        Ensuite, à chaque fois que je vais sur ST PC, au moment de quitter (ou au chargement, je ne me rappelle plus), il se synchronise avec la version web.

  2. ça à l’air pas mal.
    Même si migrer de plateforme… j’ai la flemme…. Je préfère rester sur mon triptyque
    – movescount, pour les chiffres originaux et l’analyse détaillée
    – rubitrack qui a tout mon historique, indépendant d’un site web pas forcément pérène
    – Daylimile : pour le micro blogging et les potes

    je copie-colle mon blabla entre les 3 car les sensations notées à chaud me semble aussi intéressantes que les chiffres…

    1. Movescount a l’air plus joli que GC, quand on a une garmin, faut une alternative à GC !

      Je ne suis pas fan des solutions accrochées à une machine. J’ai pris goût à pouvoir bricoler des trucs ailleurs que chez moi.

  3. Bonjour,
    Quelles sont les données que tu perds en passant par un chargement initial dans Garmin Connect puis une synchro avec tapiriik ? Je n’ai rien constaté. J’utilise une fenix. Merci.

    1. on perd des données comme l’analyse de course Garmin via la ceinture (GCT, VO), en natation le score SWOLF, j’ai des bugs sur la vitesse max (je l’ai remarqué pour le vélo, en CAP je ne regarde pas cette donnée). C’est possible d’avoir des données clean en important les *.FIT « à la main » dans ST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *