L’Urgent et L’Important

Il n’y a que très peu de temps que j’ai compris que je pouvais améliorer ma vie en réfléchissant à ce qui est urgent ou important et ce qui ne l’est pas. Ce truc tout bête me libère du temps de cerveau disponible et m’aide énormément à relativiser. 

Je vous épargne un mauvais couplet sur notre monde qui va de plus en plus vite. C’est un constat, je préfère accepter ce monde que de me battre contre.

Néanmoins il y a quelques petites subtilités qui me permettent de me sentir bien.

Notre esprit virevolte sans cesse. On pense à un truc, puis un autre : je dois faire ci, et je ne dois pas oublier de noter ça, etc. Bien souvent il n’y a rien d’urgent et c’est souvent futile. En apprenant à mieux hiérarchiser  ce que j’ai à faire, sans subir l’immédiateté, j’ai l’impression de mieux vivre.

Ainsi lorsque je réfléchis à quelque chose (à faire), je me demande si cette tâche est urgente et importante, urgente, importante, ni urgente ni importante m’aide beaucoup dans les décisions de la vie quotidiennes.

Attention, ça n’est pas forcément facile. J’accorde par exemple trop d’importance à certaines activités électroniques ; mais je me soigne 🙂

Exemple connexe, recevoir une notification sur son téléphone qui alerte sur la comparution en justice d’une bimbo ne m’aide pas tellement à avancer dans ma journée.  J’ai donc supprimé quasiment toutes les notifications (j’ai laissé les SMS) de mes systèmes informatiques. Les notifications sont un piège qui nous font croire que quelque chose devient urgent. Elles nous coupent dans notre activité et nous font perdre plus de temps qu’elles nous en font gagner. Cet outil est malsain.

Je vous invite à essayer de vivre plus de temps continu. Lorsque votre esprit vous pousse à aller vérifier ci ou ça « tout de suite » ne répondez pas tout de suite. Ce mail peut bien attendre un peu… en plus vous aurez peut-être l’esprit plus clair à un autre moment et votre réponse sera encore meilleure 🙂

Voilà. Ce post peut paraître un peu niais mais je pense qu’il y a de vrais trucs importants qui se cache dans ce que nous ne faisons pas.

Je vous conseille l’écoute de ce podcast de la Tête au Carré.

9 réflexions sur « L’Urgent et L’Important »

  1. redoutablement efficace qd on s’y astreint au travail, pour faire ds l’ordre l’urgent/important puis l’important non urgent, avant de se lancer dans l’urgent/non important et pr finir le non important/non urgent…
    le tout étant de s’y astreindre O:-)

  2. Je suis l’avis de wain »
    Si tout le monde est d’accord pour traiter prioritairement les actions urgentes et importantes et reporter les non-urgentes et non-importantes, les stratégies individuelles diffèrent selon les personnes pour les autres actions.
    Entre urgent et non-important ou non-urgent et important que choisir de réaliser en premier ?
    En fait les urgents et non-importants traduisent un manque d’organisation, et ils ne devraient survenir qu’en situation exceptionnelle.
    L’organisation personnelle doit passer par la gestion des sujets non-urgents et importants selon des programmes et plans d’actions. C’est ainsi le moyen mener à terme sereinement ses tâches et de re-maîtriser le temps au vu de la multitude de nos actions et inter-actions.

  3. Ou comment travailler en eteignant son logiciel de messagerie, je te comprends 😉

    Une bonne lecture: http://www.amazon.fr/La-procrastination-Lart-reporter-lendemain/dp/2746733412
    Ca fait déculpabiliser, et surtout ca m’aider à m’oter une part de toute cette pression que je me mettais.

    PS: tu comprendras que je m’autorise à ecouter les 54 minutes de ce podcast surement très intéressant autre part qu’au boulot. J’ai deja honte de t’avoir laisser ce commentaire directement 😉

    Cheers

  4. Voila un billet que j’aime bien!
    On est tous plus ou moins dans la même situations, on réfléchis à trop de choses en même temps qu’on oublie de vivre l’instant présent. On est tellement stimulé tout le temps par les mails sur le téléphone, les notifications, facebook etc…qu’on deviens hyperactif soit totalement l’inverse, impuissant, ne sachant plus par quel bout commencer.
    Récemment je me suis dis exactement la même chose, ton billet n’est absolument pas niais, au contraire il est très realiste. Comme toi je me suis astreint à arreter les notifications et les mails sur le téléphone, a arreter d’aller sur facebook tout le temps.
    J’ai ouvert un bloc notes dans mon telephone, quand une idée me traverse la tête, je la pose « à l’ecrit » dans mon téléphone, ce qui me permet de ne plus y penser. Apres il faut se demander si on va penser à regarder ses notes. Mais au moins, le fait de poser notre idée, notre pensée sur papier ou sur le téléphone en l’occurence permet de s’en séparer et de prendre de la distance.
    Tout comme la méditation, rien que 15 min par jour,ca permet de calmer l’esprit et d’organiser ses pensées.
    Je suis un fervant défenseur de cette pratique, je pense qu’elle devrait être enseignée au lycée, dans les universités, pratiquée dans les entreprises….mais c’est un autre sujet 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *