Microbiote, métabolisme et troubles du comportement alimentaire

L’intestin est un négligé. Ça fait longtemps que je le pense (cf aussi ici). Et chaque fois que je vois mes collègues chirurgiens le découper allègrement j’y pense… 

Aujourd’hui, j’ai vu un truc intéressant passer sur mon fil Facebook (on ne lève pas les yeux au ciel svp !). Une collègue pédiatre spécialisée en endocrinologie a partagé un lien vers un article du Parisien* sur les résultats de travaux de l’équipe de Pierre Déchelotte de Rouen. (Je glisse au passage que j’apprécie énormément ce Monsieur car il a été le seul à me poser une question sur un poster que j’avais affiché lors d’un congrès… Georges Zafranc si tu passes par ici sache que je te comprends +++)

Il s’agit d’un travail qui mêle bactériologie, immunologie, nutrition et psychiatrie. C’est fort ça non ? En fait, il semblerait qu’E. Coli dans notre tube digestif puisse sécréter une protéine qui en passant la barrière intestinale génère une réaction immunitaire. Cette production d’anticorps pourrait malheureusement engendrer des réactions auto-immunes contre des hormones de régulation de l’appétit. La régulation de l’appétit est déjà d’une complexité infernale mais si en plus maintenant le microbiote s’en mêle…

Il y a beaucoup beaucoup beaucoup d’améliorations à attendre d’une meilleure compréhension de nos interactions avec le microbiote. Demain, on nous trouvera peut-être complètement débiles d’avoir utiliser tant d’antibiotiques…

Pour creuser un peu le sujet des liens entre le microbiote intestinal, je vous propose d’aller lire les écrits de Peter D. sur Fiaf et d’écouter le Professeur Sansonetti nous raconter ses recherches.
(avoir un paracetamol à portée de main n’est pas choquant si vous creusez vraiment le sujet)

 

*je vous ai épargné le lien parce que le stagiaire en charge de l’écriture essayait visiblement de se venger de ses conditions de rémunération en employant une syntaxe pire que la mienne.

3 réflexions sur « Microbiote, métabolisme et troubles du comportement alimentaire »

  1. Connaissez vous Akkermansia Mucinophila ? C’t p’tiot bactérie empêche des souris « génétiquement » obèses de l’être quand on leur en donne …. Cf travaux de l’equipe du Prof Patrice Cani de l’UCL !
    Les coliques du nouveau-né sont traitées avec un cuillère à café de leur propres selles par les mamans en Afrique noire ! Ou comment recevoir le « bon » microbiote ….
    Un anesthésiste canadien dont j’ai oublié le nom a montré élégamment un lien entre douleur chronique et microbiote intestinal ….
    On a pas fini d’en parler de ce drôle d’organe qu’est le contenu de nos intestins !
    Grand merci pour ces infos passionnantes, on ne sait pas très bien où aller avec mais je suis sûr que les perspectives sont grandes

  2. Le microbiote intestinal est tellement important que les américains ont crée une société pour faire des « greffes de matières fécales » pour des malades qui ne peuvent plus rétablir un bon microbiote avec un équilibre des espèces…conséquences de l’abus des antibiotiques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *