Crico

Contrôle des voies aériennes par une cricothyroïdotomie + jet-ventilation à haute fréquence pour une sténose de la filière laryngée sus-glottique d’étiologie rare. L’objectif était de pouvoir faire une micro-laryngoscopie en suspension +/- un traitement endoscopique par laser. La filière a été évaluée comme très précaire juste avant en naso-fibroscopie (environ 4 mm de diamètre.)

Longue préoxygénation en position proclive. Repérage de la membrane crico-thyroïdienne. Anesthésie locale du point de ponction. Rémifentanil en AIVOC pour la sédation.

Attention cette vidéo peut choquer un public non averti.

La laryngoscopie à l’optique :

7 réflexions sur « Crico »

  1. Excellent topo, tant sur le plan pédagogique que clinique. Et en plus c’est bien filmé !
    Ce site fait parti de mes favoris, surtout quand je suis de garde !

    1. Bonjour, je ne comprends pas votre remarque. On ventile en dessous de l’obstacle via la crico. On règle la machine correctement pour que le patient puisse expirer le peu d’air insufflé. Au moindre doute il suffit de débrancher la jet et l’air sortira par la canule de crico. Ce qu’il faut éviter je pense c’est de glisser une très longue canule/mandrin perforé à travers une lésion et de souffler fort/trop longtemps via ce tuyau. Ainsi un peu d’oxygène branché sur un mandrin long perforé peut sauver une grande crise mais faut ventiler le patient correctement à un moment (ou avoir anticipé l’ECMO v-v)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *