Retour à long terme sur du matos de sport

Il est rare de lire des retour d’expérience sur le long terme avec du matériel de sport sur les blogs. J’avais envie de revoir quelques produits dont j’ai parlé ici dans les dernières années. Je trouve en effet que c’est un vrai écueil de tous les tests de produits que peuvent vous fournir les magazines ou les sites/blogs : il n’y a quasiment jamais de vision à long terme. Ça sera un peu télégraphique pour aller droit au but.

Vêtements cyclistes

  • La veste Gabba de Castelli : un must-have, avec le recul ça me parait évident. Je n’ai pas spontanément en tête de matériel sportif que je pourrais sincèrement recommandé aussi facilement qu’une veste Gabba manche longue. J’ai acheté un modèle convertible pour enlever les ML, j’en ai rarement ressenti le besoin. Pour l’anecdote je me suis servi de la configuration manche courte en montagne cet été avec une météo changeante et ça s’est bien passé. Notez qu’en version manches longues, la Gabba 2 s’appelle désormais Perfetto en toute humilité. UPDATE FEV 2017 : je l’ai utilisée pour ma première semaine de ski de fond, elle était super aussi dans cette utilisation ! et là j’ai apprécié de pouvoir enlever les manches lorsque l’effort m’avait bien réchauffé.
  • La veste de pluie Tempesta de Castelli. Là grosse déception pour un produit onéreux : elle s’est révélée être très fragile. Les frottements du casque sur le col usent le tissu et les aimants au niveau des poignets ont usé aussi le tissu. Je l’ai peu utilisée, la coupe près du corps est agréable pour éviter de s’envoler mais du coup difficile à enfiler/enlever en selle. J’ai du batailler pour obtenir une nouvelle veste : Wiggle chez qui je l’ai acheté a refusé le SAV, le distributeur français aussi car achetée chez Wiggle, j’ai du passé par le distributeur anglais qui me réclamait une adresse en Angleterre car impossible pour eux d’expédier en France. Bref: Tempesta bof bof et SAV Wiggle naze.
  • Les gilets coupe-vent : je ne trouve pas leur place dans mon utilisation. Soit il fait frais et la Gabba fera le job, soit il fait bon et à la rigueur des manchettes apportent un peu de confort. Peut-être que les cyclistes qui font beaucoup de montagne trouvent plus facilement un intérêt à ces gilets.

Vêtements/sportswear 

  • Je vous avais dit que j’avais adoré les fringues en laine Mérinos Icebreaker. Avec du recul, je continue de penser que ce sont de bons vêtements mais je mets des bémols. Le style est franchement pas à mon goût pour les pulls et vestes. Mon vêtement préféré chez eux est tout simplement le tshirt/maillot de corps de base noir. Attention à leur fragilité, aux mites, au fil des mois malgré les précautions, mes vêtements sont troués par endroits. Détail : je n’aime pas leurs sous vêtements, problèmes de confort ou de rétrécissement au lavage.

La Garmin Fenix 3

  • Elle fait très bien le job avec 18 mois de recul. Distance OK en CAP et en natation. Synchronisation un chouilla optimisable avec l’iPhone mais ça fonctionne globalement bien.
  • Bref, je n’ai pas de problème avec cette montre
  • J’ai eu un bug l’été 2016 que je pense être du à trop de bidouillages avec des versions béta. If it aint broken, don’t fix it !
  • Je suis juste un peu déçu que Garmin n’implémente pas certaines fonctions qu’ils promettent pour la Fenix 5. Comme le recueil des records en natation. Mais ça c’est le marketing, que faire ?
  • Notez que j’ai calculé, encouragé par mon pote Patrick, que si je revendais ma Fenix 3 pour une 5 version basique, le coût de ma montre à l’heure serait moindre que le coût horaire des onéreuses chaussures de course à pied. Donc, calculer le coût horaire d’un outil de sport peut permettre de relativiser les prix.
  • La ceinture de natation Garmin me parait fragile, l’attache est rongée par l’eau de la piscine. Je vais penser à optimiser le rinçage mais quand même…

Le sac de trail Ultimate Direction et ses gourdes

  • Un petit accroc dans le cuben que j’ai réparé avec un patch
  • Les gourdes survivent au passage régulier au lave vaisselle
  • Je l’utilise régulièrement quand je vais au boulot en courant
  • Vraiment un bon achat.
  • Malheureusement, je pense qu’ils ont laissé tombé le modèle en Cuben, c’était vraiment la classe. Maintenant je pense que c’est en nylon. Perso, je me méfierais plus de l’usure.

 

2 réflexions sur « Retour à long terme sur du matos de sport »

  1. Excellente idée cette revue de « vieux matos » ! C’est vrai que le seul paramètre qui mesure la vraie valeur d’un produit c’est le temps.
    Quand après une période d’utilisation on a ce sentiment entre regret et satisfaction et qu’on se dit : « j’aurais du en acheter 2 ! »
    Et à l’autre extrême entre regret et auto-flagellation : « pourquoi j’ai acheter cette meeeeerde ??? »

  2. Je te rejoins bien volontiers pour IceBreaker : j’adore leur confort, le style on s’y fait (je n’ai pas acheté pull ou pantalon, juste des vêtements sport). Inconvénients : comme toi, ils sont fragiles ++ (dommage vu le prix) et je rajouterai qu’ils manquent cruellement de poches où ranger une clef!

Répondre à Philippe Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *