Billy Mahoney est de retour !

Merci à Scancrit.com d’avoir causé de cette étude intéressante https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26174308 dans http://www.scancrit.com/2017/10/08/relax/

(Pour tester votre équipe de collègue, laissez vous curariser tout en étant réveillé par leur soin !!)

On y apprend que les curares seuls influencent grandement le BIS. Pendant une anesthésie, j’avais observé des variations et j’avais en tête que l’activité musculaire des muscles de la face pouvait influencer le résultat du BIS. Ici, les auteurs prennent ce travail comme plus d’eau à leur moulin d’anesthésistes déjà peu enclin à utiliser le BIS. En tout cas, je le comprends comme ça.

Covidien énonce l’influence des curares sur leur site

Moi j’aime d’autant plus utiliser le BIS, que je travaille dans un secteur chirurgical (l’ORL) où nous utilisons très rarement des curares. Et dans ce contexte, je trouve que le BIS m’apporte un plus. C’est loin d’etre parfait mais je trouve que ça m’aide à titrer les hypnotiques et/ou indirectement les vasopresseurs. Et vous ? (< astuce de blogueur désoeuvré)

3 pensées sur “Billy Mahoney est de retour !”

  1. Toujours très réservé quant au bis perso. J’ai du mal avec le fait qu’il faille faire une étude pour démontrer que l’emg a une influence (en soit c’est assez peu surprenant. L’entropie inclue l’emg dans son algo). Ce qui en dit long sur les approches propriétaires.

    De plus étant donné que c’est basé une augmentation de la cohérence bi frontal du propofol (entre autre parce qu’il est aussi influencé par l’analyse en temps et en fréquence de l’eeg), ça rend son interprétation au mieux assez hasardeuse avec des halogénés. Voire simplement le fait d’ajouter de la keta ça décale vers de plus hautes fréquences (du coup ton pic d’onde alpha ben, il tend vers du bêta)

    Après ça reste mieux que rien et au moins ça permet d’éviter ou tout du moins de voir que le patient se met en burst.

    Après la solution ça serait de se mettre à l’eeg d’anesthésie (ce qui est en soit est pas très compliqué) mais ça nécessite une petite formation, l’achat du matos (4000€ chez GE) et surtout c’est moins parlant qu’une valeur numérique simplex.

      1. Y’a http://icetap.org/ qui est un mooc sur le sujet. Sinon tu as ce fabuleux article de Brown https://tinyurl.com/ybmhnvbs qui parle de l’EEG et de l’anesthesie et qui fait un récapitulatif magnifique (grosse attente sur la partie 2 qui doit pas tarder à sortir).

        Après, je suis très loin d’être un specialiste et je serai en grande difficulté pour faire ça tout seul là tout de suite mais c’est surtout à un petit coup à prendre comme pour l’ECG. Et surtout faut avoir le matos.

        Mais pour la faire courte, tu fais de l’analyse dans le domaine du temps où tu vas différencier des grandes mailles et des petites mailles ce qui au moins permet d’avoir des tendances.

        Tu as l’analyse dans le domaine de fréquence avec la proportion d’onde alpha/beta/theta/delta à un instant T. L’apparition (ou pour être plus exact le déplacement depuis le cortex occipital) d’une onde alpha est une signature très typique de l’anesthesie au propofol. Quand on fait une anesthesie avec du sevoflurane par exemple, ça se complique avec l’apparition d’onde delta en plus des ondes alpha (d’où la bi-coherence dans le domaine alpha pour le bis, ça devient assez ardu).
        Mais ça reste une donnée à un instant T.

        Mais surtout, c’est les analyse dites en vaguelette ou en spectrogramme qui permet d’avoir accès à l’évolution des fréquences au cours du temps. Et là c’est vachement cool parce que ça te permet de voir l’apparition de ces bandes au fil du temps. Et quand tu associes plusieurs anesthésique (genre keta/profopof) bah l’expérience tends à montrer que ça un peu moyenner. La kéta donne plutot des hautes fréquences types beta/gamma.

        Bref. Globablement l’anesthesie c’est une super porte d’entrée sur le cerveau notamment parce que les coma induit nous en apprennent plus en terme d’organisation, de circuit neuronaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *