Catégories
matériel photo voyage

Photographie avec un iPhone 11 Pro avec quelques semaines de recul

Hello !

Je vous propose une petite mise à jour par rapport à mon dernier billet sur la photographie avec un iPhone 11 Pro.

J’ai réussi à vendre tout mon matériel photo reflex. Certain trouveront ça dingue mais j’aime l’idée que le produit ait une deuxième vie. La vente a pris du temps, le marché de la photo reflex est baissier et probablement encore plus compliqué par le fait que les montures hybrides sont recherchées par les plus jeunes attirés par la vidéo. Mais j’ai tenu bon, je suis resté patient et en bon élève de Marie Kondo, j’ai lutté contre l’encombrement et j’ai repoussé le concept de « garder-au-cas-où. »

Je suis parti en vacances avec uniquement l’iPhone. Je n’ai pas de système de stabilisation passif ou actif (le test du gimbal DJI Osmo Mobile 3 par la chaîne You Tube Nowtech m’ayant convaincu que j’allais m’encombrer pour rien). Pas de lumière supplémentaire non plus même si j’ai été tenté. J’ai quand même acheté un trépied/selfie stick très léger pour une utilisation ponctuelle (2-3 fois en 15 jours). L’idée de garder un encombrement minimal m’a guidé !

Les points très positifs :

  • J’ai fait beaucoup plus de photos que d’habitude et encore plus de courtes vidéos. Les Photos « live » d’iOS font de belles surprises parfois
  • Les vidéos sont vraiment bluffantes ! J’ai fait du tri dans ma photothèque pour libérer un peu d’espace sur iCloud, les anciennes vidéos filent la nausée tellement la stabilisation est médiocre tandis qu’avec les dernières technologies c’est très correct.
  • Très peu de retouches a posteriori grâce au traitement informatique des images d’emblée. Lorsque j’ai voulu faire des retouches, je trouvais que le résultat était souvent moins bien.
  • La fonction Souvenir qui fait des montages sympas automatiques avec quelques changements possible (durée, découpage des vidéos)
  • Les images sont plus légères à manipuler et pour le stockage que les RAW de mon ancien reflex (peut être à pondérer avec les Live Photos…)
  • L’impression format A4 (pour un calendrier) était bien et je ne pense pas qu’un œil non averti voit la différence avec les autres pages du calendrier qui contiennent des photos prises au reflex.

Les points négatifs

  • Le viseur qui manque lorsqu’on est en zone très lumineuse comme une plage
  • Le piqué est médiocre lorsque le sujet est un peu lointain
  • Le mode portrait que je trouve difficile à utiliser. Il faut se cantonner à un seul sujet et encourager la prise de pose. Très difficile avec des enfants en bas âge du coup.
  • Encore dans la logique des photos manuelles, j’ai acheté avant le voyage des apps comme Halide pour débrider les automatismes de l’appareil photo de l’iPhone… et bien je ne m’en suis jamais servi !
  • Le téléphone qui chauffe surtout lorsqu’il est dans une coque, environnement chaud et qu’on fait beaucoup d’images
  • Les selfie stick c’est vraiment super has been. En tout cas je n’ai pas compris comment cadrer convenablement avec ça.
  • Depuis MacOS Catalina je n’ai plus Aperture dont j’utilisais quelques fonctions pratiques comme la retouche sélective (netteté et luminosité pour les visages). Je peine à retrouver ce flux dans l’édition des images. J’ai acheté Pixelmator et j’ai déjà essayé Snapseed mais j’ai du mal à faire des retouches sur des zones restreintes. Si vous avez des conseils je suis preneur.
  • La fonction diaporama qui plante de temps sur iOS ? Idem pour les éditions des souvenirs qui ne sont pas toujours bien sauvegardés

Au total, je suis satisfait de ce changement de stratégie pour les photos. Je pense qu’il va encore y avoir beaucoup de progrès dans les années à venir et j’attends personnellement surtout une amélioration de l’objectif frontal (pour les selfies) parce qu’il est très en retrait en cas de basse luminosité. Sur la photographie informatisée, je suis persuadé que le flou type bokeh va encore progressé et que l’appareil va automatiser des ouvertures plus petites au cas où les sujets perdrait trop en netteté dans leur entièreté (je me faisais souvent avoir avec mon 50 mm qui ouvrait très grand). En écrivant deux articles sur le sujet, je ne m’intéresse pas au modèle précis de smartphone pour faire des photos informatisées, mais plus à l’idée. Nowtech a fait une bonne série de vidéos/interviews sur ce sujet, je vous les conseille.

Voici quelques photos récentes. Elles sont loin d’être les meilleures mais j’ai toujours évité de diffuser des photos de mes proches, je reste sur cette politique.

 

2 réponses sur « Photographie avec un iPhone 11 Pro avec quelques semaines de recul »

Ça se fait encore de poster des comm sur un blog ?

D’abord je suis absolument convaincu que le reflex va disparaître, il n’y a aucun raison que les gens se trimballent ça pour prendre des photos. Les smartphones on déjà remplacé les petits APN, et sont en passe de remplacer les reflex même pour des gens attachés à des critères qualitatifs du cliché (comme tu le démontre bien).

Mais ton argumentation me convainc que le smartphone ne remplacera pas le reflex dans mon cas personnel. J’aime mon reflex parce que :

1. Quand je l’ai dans la main c’est que je suis là pour faire un photo, je place mon esprit dans cette configuration, je regarde ce qui se passe autour juste pour avoir le bon instant à saisir, la bonne lumière, le bon angle, la bonne focale. J’ai pas dans la main un truc qui va me distraire de cette traque (un mail, un message, une notif, etc.)

2. Quand je l’ai pas j’ai mon téléphone dans la poche, alors certes je peux prendre une photo avec si besoin mais je suis pas dans cet état d’esprit. Je suis là pour vivre l’instant, pas pour faire un reportage photo de tout ce que je vis minute par minute simplement parce que je peux (j’ai jamais réussi à me mettre à ces histoire de story). Quand je revois mes photos sur mon ordi, j’aime que certains souvenirs soient figés par les belles photos que j’ai prise, et savoir que certains n’ont pas été sauvegardés sur ce disque dur, parce que j’avais l’appareil à ce moment là et c’est la vie.

De fait :
– « j’ai fait plus de photo que d’habitude » –> n’est pas un point positif
– la taille du raw et les retouche, bah mon reflex est en jpeg et je retouche pas –> ne justifie pas un smartphone 😉
– la photothèque iCloud met les photos du reflex dans les souvenirs –> pas compris l’avantage du smartphone là

Les points négatifs : et bien j’aime le viseur, le piqué, les portraits, régler mon ouverture moi-même. Et j’aime pas quand mon téléphone chauffe, ça me donne l’impression d’avoir un samsung et qu’il faut le réinstaller.

rom1

Je pense que ça va devenir un truc de hipster le blogging, faut persévérer ahaha !
– cet été j’ai vécu comme une contrainte de trimballer le reflex. Tu sais, c’est à toi qu’il incombe de faire les souvenirs de vacances et d’avoir de la qualité pour les impressions de calendrier et livres de fin d’années pour les grands-parents. La j’ai aimé la spontanéité, j’ai fait des petites vidéos super lumineuses et je n’ai pas eu l’impression de ne plus être à ce que je fais, au contraire, comme le smartphone ne me demande aucune réflexion je reste à ce que je fais, juste je shoote à droite à gauche sans difficulté.
– un autre plaisir est l’esthétique de la computational photography. J’aime ces ciels non cramés et les sujets correctement éclairés même si un peu à contre jour. Les puristes n’aiment pas, moi je trouve que l’image est plus proche de ce voit mes yeux et de comment sont mes souvenirs
– l’état d’esprit sur les lumières et le bon cadrage est pour moi ce qu’on peut le plus conserver entre les outils. L’œil, capter les bonnes choses ça ne change pas avec l’outil et je pense qu’avec un outil qui te facilite la vie tu chopes plus facilement cette lumière qui t’as plu
– ton argument de la distraction par le smartphone est facilement démonté 😉
– les souvenirs, en fait en simplifiant mon flux de retouche (c’est à dire en n’en faisant plus) j’utilise plus Photos (plutôt que des mastodontes à la lightroom) et j’ai redécouvert des fonctions de Photos. On peut créer et moduler le déroulement des souvenirs que construit automatiquement Apple et ça se transforme en chouette petit montage sans rien faire.
– le viseur j’en ai parlé par soucis d’objectivité mais y’a qu’une fois où la lumière était vraiment trop forte pour profiter de l’écran du smartphone *pour faire des photos bien pensées*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *