Catégories
sport vidéo

Tryptique de vidéos sur le fractionné de Stephen Seiler

A la suite de la sortie d’un nouvel article de Bent Ronnestad sur le fractionné court chez des cyclistes élites/pro, ça a causé sur Twitter, Alex Hutchinson a fait un nouvel article sur le thème de fond « magic workout » et Stephen Seiler a sorti un triptyque de vidéos sur les intervalles courts et longs. J’ai beaucoup aimé la première et la dernière. La deuxième présente surtout des exemples. Si le sujet vous intéresse, ça vaut le coup de regarder. Ca passe très bien sur une petite séance récupération sur le home-trainer 😉

2 réponses sur « Tryptique de vidéos sur le fractionné de Stephen Seiler »

ça me fera toujours rigoler cette recherche du « magic training », (genre, je fais 7′ d’effort pour préparer un marathon) ou plus hardu avec ces intervalles aux récup très pincées.
Mais la validation par les études est passionnante car on veut quand-même tous aller plus vite en s’entrainant moins 🙂
Pour ces 30/15, si certains sont allergiques aux vidéos en anglais, il y a de la bonne lecture ici :
http://www.cyclesetforme.fr/it-courts-vs-longs/
http://www.cyclesetforme.fr/retour-de-suivis-sur-le-protocole-pma/

Salut Julien, tu résumes bien en allant dans deux directions différentes en quatre lignes !
Il y a beaucoup de pensée magique dans le sport et ça fait partie de ce qui m’intéresse de l’utiliser intelligemment.

Lorsque j’étais entraîné par un gars dont c’est le métier et que l’entente était bonne (j’ai eu une mauvaise expérience), j’ai eu mes meilleurs résultats, que ça soit en CAP ou en triathlon. Coaché, je ne me souviens pas avoir fait ces exercices classiques. Et mon dernier coach était particulièrement enclin à éluder le sujet lorsque j’abordais cette approche américano-norvégienne…

En ce moment je suis enclin à essayer ce travail au seuil de 6 à 8 min (alors que classiquement je suis un bon répondeur au fractionné court) je suis plus dans le plaisir d’explorer que la recherche de performance dans cette période. Personnellement, je trouve ça plus dur les intervalles longs, physiquement et mentalement. Surtout en vélo. Mystère je récupère pourtant mieux de ces exos que je fais à vélo qu’à pied où le déroulement est plus naturel pour moi mais la récupération plus difficile. C’est donc raccord avec ce trouve les travaux sur le sujet en terme de RPE/lactate en fin d’exercice

Répondre à nfkb Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *