sauv life app pour sauver des vies, ça monte d’un cran

L’arrêt cardiaque a un pronostic effroyable, 5% de survie, seules les victimes massées immédiatement ont une chance de s’en sortir. C’est vraiment une situation où la société peut faire de gros progrès. Plein d’axes de progrès existent : des formations à l’école, dans les entreprises (avec répétitions régulières) une meilleure coordination des secours (et qu’on en finisse avec la guéguerre 15/18), un meilleur entraînement/débrief des secouristes professionnels, des recherches scientifiques (ECMO), des initiatives citoyennes…

Après les apps pour vous aider à trouver un défibrillateurs, celles qui vous guidaient pour le massage cardiaque, voici carrément une app qui vous propose d’aller aider une victime en coordination avec le SAMU.
Vous devenez une sorte de bon samaritain.

J’aime bien l’idée. J’aimerais que ça fonctionne.

C’est à l’initiative du SAMU de Paris je pense, et sans dote beaucoup de Lionel Lamhaut et ses collaborateurs, ils ont créé une asso 1901 pour développer le projet.

Sur Paris, Lyon et Lille mi-mars en test.

https://sauv-life.fr/

P.S. je trouve que l’application n’est pas encore stable, il y a un bug lors du dézoom sur la carte des défibrillateurs, les développeurs en ont bien conscience, ils sont en train de le corriger.

Lance Armstrong is back to business

Lance Armstrong… quel personnage fascinant ! J’ai tellement de trucs qui me traversent l’esprit à propos de ce bonhomme que je ne sais pas par où commencer… Le déclencheur de cette petite note c’est You Tube. You Tube m’a poussé devant les yeux le dernier épisode du podcast Stages que la société WE DU produit. Dans cet épisode Lance Armstrong et un de ses ancien coéquipier Dylan Casey font une aimable conversation de comptoir sur les taux anormalement élevés de salbutamol dans les urines de Chris Froome. (Ross Tucker a fait une note sur ça, pour approfondir le sujet c’est ici) Continuer la lecture de « Lance Armstrong is back to business »

Bilan sportif 2017

Franchement, je n’ai pas trop la tête à faire un bilan. Ça sonne un peu cul-cul-la-praline mais je suis tourné vers 2018 avec l’objectif du Challenge Roth dans 6 mois et mon énergie se focalise sur cette préparation. Les deux dernières années m’ont permis de comprendre des choses dans le monde du triathlon et de tester des choses. Ma réflexion stratégique est faite et maintenant je dois faire le métier, je dois rester régulier et discipliné. Continuer la lecture de « Bilan sportif 2017 »