Une bonne critique des nouvelles montres

Hello, Garmin a présenté ses nouveaux modèles de montre récemment. La montre qui succède à la mienne ajoute peu de nouveautés pour un bond de prix substantiel !

Pour une revue de qualité, c’est chez Ray Maker comme d’hab’… et Nakan.ch pour ceux qui préfèrent le français.

La seule fonctionnalité qui me plaît vraiment sur la Forerunner 945 c’est la musique au poignet. Les AirPods sont tellement pratiques quand on court, avoir la musique poignet ferait sens dans ce monde de légèreté.

Les fonctions de suivi d’entraînement me paraissent être du flanc dans les grandes largeurs. Ma Forerunner 935 raconte n’importe quoi en terme de VO2MAX à vélo, de récupération et de charge d’entraînement. L’analyse HRV via leur app dédiée ne marche pas pour moi non plus. (Et c’était déjà n’importe quoi avec la Fenix 2 et 3, je ne m’imagine donc pas de bond substantiel là dessus)

Je suis donc bien d’accord avec cette vidéo que m’a proposé You Tube

Entraînez vous bien ! Laissez tomber les belles images et le marketing ! Go !

Etre prêt face à une situation d’inhalation

J’ai eu la chance d’être formé dans des services qui ont une longue histoire de soins de patients avec des pathologies oesophagiennes et gastriques. J’ai lu avec attention le RETEX d’inhalation pour une FOGD dans la newsletter #10 de l’Anesthesia safety Network. Les patients qui ont une achalasie de l’oesophage sont probablement parmi les plus à risque d’inhalation. Il y a d’autres situations similaires comme les patients ayant eu une oesophagectomie avec gastroplastie intrathoracique, le patient souffrant d’une occlusion intestinale aigüe haute ou encore d’une épistaxis avec beaucoup de sang ingéré. Bref, vous connaissez les situations.

Avec l’expérience, nous avons mis en place des stratégies complémentaires pour limiter le risque d’inhalation. Je vous propose d’y réfléchir en équipe chez vous :

  • Regarder l’imagerie ou en parler avec le chirurgien quant à une éventuelle dilatation gastrique ou intestinale (corollaire : se former à l’échographie pour évaluer le pylore)
  • erythromycine, 250 mg IV en prémédication
  • SNG en aspiration à – 20 cmH20 avant d’arriver au bloc (attention à la distance à la narine si achalasie ou gastroplastie, plutôt 40 cm que les 60 cm habituels)
  • distribuer des rôles si régurgitation, nommer la personne qui bascule la table d’opération
  • induction plus profonde que d’habitude avec anticipation de la dégradation hémodynamique en utilisant un vasopresseur dès l’induction. J’utilise personnellement de la noradrénaline très diluée (16 gammas/ml) entre 20 et 40 ml/h (0,3 à 0,6 mg/h) pendant l’induction
  • certains évoquent l’idée d’intuber en premier dans l’oesophage avec une grosse sonde pour diriger le vomissement à l’extérieur de la bouche du patient, à discuter
  • canule d’aspiration chirurgicale (type Yankauer) en aspiration dans l’oropharynx dès la laryngoscopie, à coincer sur le côté gauche du laryngoscope

Ce même billet a été publié dans la newsletter #11 de l’ASN. Lisez les et soutenez le travail du Dr Frédéric Martin, ça vaut la peine.

 

Consommation d’alcool en chute libre

Je ne fais plus de parachutisme, il ne s’agit donc pas d’un post sur l’utilisation d’un camelback à la sortie de l’avion. (Tadam tss !)

Je voulais juste partager avec vous le fait que je ne consomme quasiment plus d’alcool. Je ne tombe pas subitement dans un nouveau régime radical, tout ça s’est fait progressivement. Continuer la lecture de « Consommation d’alcool en chute libre »

L’affaire Clémence Calvin

Depuis une bonne semaine, le monde de l’athlétisme est secoué par l’affaire Clémence Calvin. Cette marathonienne très rapide s’est soustraite à un contrôle anti-dopage alors qu’elle était en stage de préparation au Maroc. Vice-championne d’europe de marathon, elle venait de battre le record de France du 5 km pendant le semi-marathon de Paris (record car elle a refusé… probablement car il fallait un contrôle antidopage). Elle est pressentie pour une grosse perf’ au marathon de Paris. L’affaire a été bien galvanisée par une intervention vidéo de Patrick Montel, le commentateur de l’athlétisme sur France 2. Continuer la lecture de « L’affaire Clémence Calvin »

RECHERCHE insuffisance rénale et ultra trail

Bonjour,

je fais ici un appel à témoignage pour aider une collègue médecin qui mène un travail de recherche sur l’insuffisance rénale après une grosse épreuve de course à pied.

Si vous avez eu connaissance d’une histoire comme ceci, merci de la contacter

Comme vous le savez, l’ultra-endurance peut avoir des répercussions importantes sur l’organisme et dans de rares cas, entraîner des complications médicales sévères.

Ces complications peuvent exceptionnellement amener des ultra-trailers jusqu’en réanimation.
Ces hospitalisations en réanimations sont rares et surviennent le plus souvent quelques jours après la course. Ce délai entre l’événement sportif et l’hospitalisation fait que ces complications sont souvent méconnues par les médecins et les organisateurs des courses

Dans le cadre d’une étude scientifique, nous cherchons à mieux décrire ces complications graves pour pouvoir ensuite mieux les prévenir.

Pour ce faire, nous souhaiterions connaître ceux d’entre vous qui, suite à un ultra-trail, ont été hospitalisés en service de réanimation et / ou ont été dialysés.
Si vous êtes dans ce cas, nous vous serions très reconnaissants de contacter Camille Francou par mail :
camille.francou@etu.univ-st-etienne.fr pour la suite de l’étude.

Ceux qui sont concernés et qui veulent témoigner, l’étude se fera par quelques questions par téléphone.

L’équipe responsable de l’étude.

Dr Laurent GERGELE, réanimateur à l’Hôpital Privé de la Loire, Saint Etienne
Dr Nicolas MAILLARD, néphrologue en réanimation au CHU Saint Etienne
Pr Guillaume MILLET, physiologiste à l’université Jean Monet, Saint Etienne
Camille FRANCOU, interne en anesthésie-réanimation au CHU de Saint Etienne