une histoire autour des oméga-3, seconde partie

Parfois la persévérance a du bon. C’est le cas quand à force de parcourir des articles et d’autres médias sur un même sujet je tombe enfin sur les réponses aux questions que je me posais au départ.

Revenons au sujet des oméga-3. Continuer la lecture de « une histoire autour des oméga-3, seconde partie »

Prédire la consommation énergétique, futur des gadgets de sport ?

Rapide billet de futurologie. Depuis que j’ai pris conscience grâce à INSCYD de l’importance de brûler du gras pour les épreuves d’endurance longue, je m’intéresse beaucoup plus à la consommation énergétique pendant l’effort. Je crois que c’est une piste d’avenir pour les gadgets de sport.

Aujourd’hui, on a une estimation assez grossière de la dépense énergétique pendant un effort. C’est pas tip top… chez moi des écarts de 14% sur des sorties récentes avec des méthodes différentes. Ce qui serait très intéressant et UTILE pour gérer un effort long, ça serait d’avoir une estimation de la quantité de lipides et de glucides brûlés pendant l’effort.

C’est difficile de déterminer sans épreuve d’effort au laboratoire mais INSCYD semble bien se rapprocher du but (avec des estimations prudentes) et XERT propose aussi des données de consommations de glucides et de lipides per effort. J’aimerais bien m’amuser à faire une épreuve d’effort qui mesure assez longtemps pour avoir des quotients respiratoires stables et obtenir ainsi une estimation plus fine de la zone FatMax. Continuer la lecture de « Prédire la consommation énergétique, futur des gadgets de sport ? »

une histoire autour des oméga-3, première partie

Je me vois encore dans l’amphithéâtre de la Faculté de Médecine. C’était « l’amphi-vidéo » où l’on assistait à la retransmission du cours qui avait lieu dans l’amphi voisin. C’était en 1998, j’étais en PCEM 1 et les premiers cours de biochimie étaient un sacré défi. Je buvais les paroles du Professeur qui nous dessinait de belles molécules. Les noms de ces molécules résonnaient comme des ingrédients magiques : eicosapentaénoïque, docosohexaénoïque…

Un peu plus tard j’ai retrouvé les oméga-3 dans la ribambelle de bouquins « grands publics » sur la nutrition que j’ai lus en P2/D1. Je découvrais que j’étais fait de ce que je mangeais et ça me faisait réfléchir. Je trouvais hyper séduisant le rationnel autour d’un bénéfice sanitaire sur les acides gras type oméga-3. Et comme je n’étais pas tellement enclin à manger des maquereaux en boîte, les oméga-3 ont fait partie des premiers contacts avec le business des compléments alimentaires. Pour l’anecdote, j’ai traité de ce sujet il y a 10 ans dans les premiers billets de ce blog. Continuer la lecture de « une histoire autour des oméga-3, première partie »

Bien gérer la batterie de son téléphone portable

tl;dr  ce sujet relève typiquement du micro-management qui peut empoisonner la vie, choisis ton camp camarade !

Avant le confinement, plusieurs conversations se sont télescopées autour de la façon de recharger son téléphone, et plus particulièrement l’iPhone. Les plus geeks ont des stratégies de gestion de la charge de leur batterie, des avis sur tel ou tel chargeur et on pense tous faire de la bonne façon ;+)

Ce qui me marque sur ce sujet c’est qu’alors que ça concerne à peu près tout le monde, avec des appareils qui partagent grossièrement les mêmes caractéristiques (lithium-ion battery), on n’est pas foutu d’avoir des recommandations claires sur la meilleure façon de prolonger l’espérance de vie de sa batterie (lifespan en anglais). Je n’aime pas les cris au complot et à l’obsolescence programmé donc je n’aborderai pas ça du tout ici.  Nous sommes nombreux à être attachés à nos appareils et donc préoccupés par sa batterie, comment se fait il que des bonnes recommandations d’hygiène de batteries ne soient plus communément admises ?

Continuer la lecture de « Bien gérer la batterie de son téléphone portable »