Un control freak dans Jogging Bonito

J’ai eu la chance de participer au dernier épisode de Jogging Bonito, j’ai eu du mal à exprimer les ambivalences du sportif obsessionnel mais c’était super de discuter avec les copains. En gros noob j’ai mal réglé mon micro, je vous présente mes excuses pour ça. Ça rappelle aussi comme c’est complexe de produire du média audio-(visuel).

Bonne écoute !

https://soundcloud.com/user-837317309/27-une-organisation-millimetree

La dure vie d’un athlètos

J’ai écrit un petit texte après la compétition que j’avais en objectif numéro 1 cette année. L’idée était de décrire un peu la complexité et donc la fragilité d’une préparation où j’essaye de faire attention à tout. Même si ça parait dingo, il a beaucoup de vrai dans tout ça. Les copains du podcast Jogging Bonito décrivent souvent les athlètes qui suivent des plans d’entrainement sous le terme d’athlètos. J’ai donc écrit « La dure vie d’un athlètos ». Évidemment, ça me démangeait de partager ça à l’occasion d’un nouvel épisode de Jogging Bonito. Nous avons enregistré mi -décembre. J’ai eu un peu de mal à expliquer mon message en début d’émission mais la discussion qui a suivie était plus dans la lignée de ce que je voulais exprimer. On a parlé plans d’entrainement, discipline, angoisses existentielles et performances. Merci encore aux bonitos pour leur accueil.

Continuer la lecture de « La dure vie d’un athlètos »

Le cerveau comme machine à fabriquer du sens

Je viens de finir un bouquin qui m’a beaucoup plu : Augmentus, chroniques du cyclocentaure à l’ère de l’intelligence artificielle.

 

Beaucoup de pages du livre déclenchaient des réflexions en moi, des associations d’idées se font et j’avais envie de vous parler un peu d’une problématique que je retrouve souvent : le besoin pour le cerveau de fabriquer du sens. Je crois que l’homme a une impulsion naturelle pour explorer, qu’il est naturellement curieux, que son cerveau, sa mobilité,  ont fait parti des clefs pour évoluer. Dans un passé récent, des dogmes, des religions étaient extrêmement solides et fournissaient des repères, des explications et des conduites à tenir auxquels on ne pouvaient déroger. Continuer la lecture de « Le cerveau comme machine à fabriquer du sens »