Le relais avk héparine pour une chirurgie

Récemment, j’ai été assez irrité par un collègue médecin généraliste qui a relayé la fluindione d’une patiente par du fondaparinux (sic). La patiente avait également de l’aspirine, avait déjà fait un AIT, une insuffisance rénale chronique entre 30 et 40 de clairance et un degré de compréhension médiocre de la situation. Fort heureusement elle devait bénéficier d’une coloscopie diagnostique non urgente. Je l’ai renvoyé chez elle.

Le médecin qui a fait ce relais n’est pas son médecin traitant. J’ai demandé à la patiente s’il avait pris en considération notre « petit courrier » : « oui il a dit que ça se faisait plus ! » Hum.

Cette situation m’a interpellé vis à vis de deux problèmatiques : celui de la pratique médicale du relais AVK-héparine en tant que telle, et notre pratique d’anesthésistes qui communiquons peu (ou en tout cas de façon très hétérogène) avec les médecins traitants. Continuer la lecture de « Le relais avk héparine pour une chirurgie »

FAST HUG

FAST HUG est un moyen mnémotechnique diffusé en 2005 par le pape européen de la réanimation : le Pr Jean-Louis Vincent.

Feeding : démarrage nutrition ? voie d’abord entérale/parentérale ? calories optimales ? vitamines ? Penser également à proposer des sondes de nutrition adaptées (polyuréthane ou silicone et pas de PVC qui durcit et se rigidifie à pH acide) Continuer la lecture de « FAST HUG »

Des diurétiques…

Les diurétiques font partie des médicaments que je trouve les plus difficiles à prescrire dans un secteur de réanimation ou de soins intensifs. Ceci est tout simplement lié au fait que la volémie d’un patient fait probablement partie des paramètres les plus difficiles à évaluer. La clinique couplée aux examens complémentaires devraient nous aider mais j’ai l’impression que c’est plutôt l’histoire du patient qui est le plus décisionnel dans ma prescription.

Les diurétiques font partie des médicaments que je trouve les plus difficiles à prescrire dans un secteur de réanimation ou de soins intensifs. Ceci est tout simplement lié au fait que la volémie d’un patient fait probablement partie des paramètres les plus difficiles à évaluer. La clinique couplée aux examens complémentaires devraient nous aider mais j’ai l’impression que c’est plutôt l’histoire du patient qui est le plus décisionnel dans ma prescription. Continuer la lecture de « Des diurétiques… »

Focus sur le paracétamol

Ca faisait longtemps que je voulais me faire une petite mise au point sur le paracétamol. En anesthésie nous prescrivons quotidiennement ce médicament pour lutter contre la douleur post-opératoire. On connait mal les voies d’action du paracétamol mais on nous enseigne l’analgésie multi-modale : en ciblant des voies de la douleur différentes des voies bloquées par les morphiniques on optimiserait la prise en charge des patients. Quid ? Continuer la lecture de « Focus sur le paracétamol »

L’équation du mouvement

Lorsque j’ai débuté ma carrière d’étudiant hospitalier j’étais passionné de néphrologie. Les troubles hydro-électrolytiques me fascinaient et j’étais impatient de passer dans un stage où je serai confronter à des hypokaliémies tordues.
En DCEM 3, j’ai eu la chance d’aller en stage dans l’excellente réanimation de l’Hôpital de Tourcoing, j’ai trouvé dans cet hôpital mes Maîtres en Médecine. Durant ce stage, j’ai compris que la réflexion livresque n’était plus valable devant ces patients atteints de pathologies aiguës.
J’ai alors découvert la ventilation mécanique. Et là waaahou, comment font ces docteurs pour faire mieux respirer un patient en tripotant des boutons… D’autant plus impressionnant qu’à l’époque de vieux Puritan Bennet trônaient dans les chambres.

Pour bien comprendre ce que l’on fait en ventilation mécanique il faut retourner un peu vers la physiologie et surtout se focaliser sur des choses simples et fuire les modes mixtes, biscornus et trompeurs. Lorsque l’on est interne en anesthésie-réanimation, il me parait très important de se focaliser sur la compréhension de deux modes : un mode en débit : la VAC et un mode en pression : la VS-AI. Continuer la lecture de « L’équation du mouvement »