une petite réflexion en passant #noradrénaline

Un vasoconstricteur puissant peut *aussi* limiter le retour veineux en contraignant fortement les veines ramenant le sang au coeur.

A méditer.

1.
Rothe, C. F. Mean circulatory filling pressure: its meaning and measurement. J. Appl. Physiol. 74, 499–509 (1993).
1.
Butterworth, J. Do alpha agonists increase venous return? Anesthesiology 101, 1038; author reply 1039 (2004).
1.
Gelman, S. & Mushlin, P. S. Catecholamine-induced changes in the splanchnic circulation affecting systemic hemodynamics. Anesthesiology 100, 434–439 (2004).
1.
Funk, D. J., Jacobsohn, E. & Kumar, A. The role of venous return in critical illness and shock-part I: physiology. Crit. Care Med. 41, 255–262 (2013).
1.
Thiele, R. H., Nemergut, E. C. & Lynch, C. The physiologic implications of isolated alpha(1) adrenergic stimulation. Anesth. Analg. 113, 284–296 (2011).

Baisse de la pression artérielle au bloc opératoire #recette #réflexes

Voici mes habitudes pour gérer une chute de la pression artérielle lors d’une anesthésie générale sans contexte particulier.

Première chose : la chute de la pression artérielle lors d’une anesthésie générale ça s’anticipe. Pour moi quatre facteurs contribuent à maintenir la pression artérielle : Continuer la lecture de « Baisse de la pression artérielle au bloc opératoire #recette #réflexes »

je n’aime pas la Néosynéphrine, mais… #inception

Deux discussions coup sur coup sur le même sujet, c’est une invitation à écrire un billet de blog. Mon laïus était prêt à se dérouler dans ma tête : je ne fais pas d’obstétrique, j’ai lu un article qui suggérait une baisse de l’oxygénation cérébrale, micro vs macrocirculation, la néo c’est de la merde, bla-bla-bla.

Et puis, au hasard d’un moment de glandouille, j’ai lancé un pubmed sur la phenylephrine (dci de Néosynéphrine) et j’ai commencé à me poser des questions. J’ai véritablement découvert quelques trucs qui changent ma vision des choses. Ainsi, je peux vous faire la double conclusion dans l’intro : bloguer m’a obligé à remettre en question mes dogmes et la littérature sur ce sujet est une bonne illustration que camper sur ses positions, c’est un peu con. Continuer la lecture de « je n’aime pas la Néosynéphrine, mais… #inception »

remifentanil : de la provocation aux explications

Aujourd’hui, en sortant de garde, j’ai posé cette question sur Facebook : « Sondage du dimanche matin : peut-on tout faire au remifentanil ? ».

Lors de la garde, j’ai fait deux blocs urgents pas compliqués en utilisant le remifentanil comme morphinique. Une première fois pour une chirurgie urologique simple et l’autre fois pour un saignement sur une paroi abdominale fraîchement opérée. Le deuxième cas justifiait une séquence rapide et j’ai utilisé le remifentanil pendant l’induction.

J’utilise de plus en plus le remifentanil pendant les gardes. Je remarque qu’en anticipant correctement l’analgésie les patients ont eu des réveils confortables (NPDMM* comme on dit sur Twitter.) La peur de la douleur est un truc qui gêne la réflexion sereine autour du choix des morphiniques ou de l’analgésie post-opératoire à mon avis. Continuer la lecture de « remifentanil : de la provocation aux explications »

de la plicature du tuyau

Je ne comprends pas la mode de la plicature de la sonde d’intubation.

Les sondes d’intubation sortent fonctionnelles de l’usine et je ne vois pas en quoi on arriverait mieux à intuber en pliant la sonde au milieu. Je pense même que c’est le contraire. Continuer la lecture de « de la plicature du tuyau »