Stress et mitochondrie

Un informateur anonyme de qualité m’a gentiment envoyé une lecture très intéressante sur la mitochondrie et le stress. Petit a parte, le partage de lectures longues et intéressantes est une des choses qui rend les réseaux sociaux si intéressants. La curation des autres qui vous poussent des articles en connaissant vos sensibilités est meilleure que les algorithmes des GAFA. J’essaye de maîtriser mes partages car je sais aussi la spirale de lectures que ça peut engendrer. J’aime l’idée d’essayer d’ajouter du signal dans le bruit ambiant. en tout cas là, c’est un article que j’ai lu (et relu, parce qu’il est un peu velu quand même)

Il s’agit de cette revue de M. Picard, psychiatre visiblement très intéressé par la recherche fondamentale.

L’article commence par une citation d’Hahnemann sur l’énergie vitale mais cette petite provocation passée, ça m’a bien plu.

Continuer la lecture de « Stress et mitochondrie »

Accélération de la révolution cardiaque

bang !

Les athlètes jaillissent de la ligne de départ. Les muscles réclament brutalement de l’oxygène et la pompe cardiaque s’accélère pour propulser le précieux oxygène vers les muscles.  Au paroxysme de l’exercice, le débit cardiaque peut atteindre 40 litres par minutes !

Quels sont les grands mécanismes qui pourvoient à multiplier le débit cardiaque ? Continuer la lecture de « Accélération de la révolution cardiaque »

Microbiote, métabolisme et troubles du comportement alimentaire

L’intestin est un négligé. Ça fait longtemps que je le pense (cf aussi ici). Et chaque fois que je vois mes collègues chirurgiens le découper allègrement j’y pense…  Continuer la lecture de « Microbiote, métabolisme et troubles du comportement alimentaire »

Les fentes de timidité

En lisant un livre de vulgarisation sur la théorie de l’évolution j’ai découvert les fentes de timidité.

Certains arbres maintiennent entre eux un espacement. Les branches ne s’enchevêtrent pas. Dans l’article Wikipédia, il est expliqué que ce phénomène existe peut-être aussi pour les racines.  Les mécanismes sous-jacents ne sont pas bien compris : des hypothèses mécaniques ou chimiques sont avancées.

Ainsi, on peut se demander s’il s’agit d’un phénomène collaboratif entre les essences d’une même espèce pour laisser passer de la lumière ou alors si ça n’est pas plutôt un phénomène de défense à comprendre comme une bulle de protection des ressources de l’individu.

Magie d’internet, de lien en lien, j’ai appris qu’un botaniste nommé Francis Hallé avait étudié ce phénomène et plus globalement l’architecture des arbres. Sa page Wikipédia donne envie d’aller lire ses bouquins, il a l’air passionné et passionnant.

Fascinant non ?

River of Blue.jpg
«River of Blue» par refractorFlickr. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.