Astuce pour gérer la batterie des Garmin Fenix 6

hop court billet en passant ! J’ai enfin regardé à quoi correspondait les profils de gestion de la batterie de ma montre Fenix 6. J’ai créé des profils pour le home-trainer et pour la course à pied qui sont un peu plus économe en énergie que le mode par défaut.

Pour le home-trainer, j’ai créé un mode « HT » je coupe le GPS, le cardio optique et la musique. Pour la course à pied, mode « CAP éco » j’ai coupé le cardio optique car j’utilise toujours une ceinture pectorale.

Ensuite j’ai mis par défaut dans le profil des activités « Vélo d’intérieur » et « Course à pied » les profils de gestion d’énergie ad hoc : « HT » et « Cap éco ».

C’est peut être une broutille mais je suis assez fan de l’idée de gérer le mieux que je peux la batterie de mes gadgets électroniques car c’est un peu leur talon d’Achille.

Sport, #COVID19 et confinement

Bonjour à tous,

sportifs, nous sommes emmerdés car notre mode de vie est remis en question en ce moment. Petite note à l’arrache pour insister sur les choses importantes.

D’abord l’arrêt de l’entraînement c’est pas grave, c’est une opportunité pour nous ! Je conçois que ça soit difficile car nos vie tournent beaucoup autour du sport et qu’on s’épanouit à travers lui, mais foncièrement ça n’est pas un besoin vital.

On va montrer qu’on a plus l’habitude que la moyenne de gérer l’adversité et la difficulté.

On va panser nos petits bobos chroniques.

On va redécouvrir les vertus des Burpees 😀

On va faire des économies en gel citron-cerise-navet.

Tout le monde voit ses habitudes bouleversées en ce moment. Shit happens, comme en compét’, faut gérer !

Le sport reste un bon moyen de gérer le stress et l’angoisse, je pense donc continuer à m’entraîner un peu, tant que c’est possible vis à vis du travail à l’hôpital. Je vais surtout faire du home-trainer, j’ai des idées d’exos à revendre si vous en cherchez !

En ce qui concerne les sorties à l’extérieur, je pense que c’est ok si on pratique seul une activité safe. Le virus ne pullule pas dans l’air. Ce sont les humains qui se le refilent à gogo. Mais, je vous ne prie, ne vous regroupez pas dehors pour des entrainements. Je sais qu’il est difficile de comprendre le problème actuel car c’est un mal invisible et qu’en plus les autorités ont maintenu les élections, mais d’un point de vue sanitaire (qu’avons nous de plus précieux que la santé ??) le confinement est la meilleure des choses à faire pour l’écrasante majorité d’entre nous !

Le sport de haut niveau va aussi être impacté bien sûr. Il est possible que des brigands en profitent pour bien se doper peinard dans leur coin, à l’abri de contrôle inopinés…

Enfin dernier message, il est très important de s’abstenir de pratiquer une activité sportive quand vous avez un syndrome grippal (fièvre, fatique, signes respiraotires, etc). En effet, certaines viroses peuvent toucher le muscle cardiaque et provoquer des troubles du rythme (risque de décès), c’est rare mais ne tentez pas le diable avec un virus qu’on connait encore mal qui est en train de toucher peu à peu tout le monde.

Tryptique de vidéos sur le fractionné de Stephen Seiler

A la suite de la sortie d’un nouvel article de Bent Ronnestad sur le fractionné court chez des cyclistes élites/pro, ça a causé sur Twitter, Alex Hutchinson a fait un nouvel article sur le thème de fond « magic workout » et Stephen Seiler a sorti un triptyque de vidéos sur les intervalles courts et longs. J’ai beaucoup aimé la première et la dernière. La deuxième présente surtout des exemples. Si le sujet vous intéresse, ça vaut le coup de regarder. Ca passe très bien sur une petite séance récupération sur le home-trainer 😉

Fer et sport

Grand classique de la discussion entre sportifs :

« – je suis allé chez mon docteur pour un check-up et il m’a trouvé un taux de fer bas… – ah ouais ? – ben oui, il dit que c’est probablement parce que je bois trop de café, du coup je ne fixe pas le fer »

Le fer est associé dans notre imaginaire à la force, Popeye est inévitablement dans un coin de notre tête lorsqu’on pense fer et alimentation. Du coup, on imagine bien qu’il faut avoir du fer à gogo pour être un bon sportif. Il en découle que c’est souvent analysé dans les prises de sang demandés par les sportifs et/ou prescrites par les médecins à des sportifs. Tout le monde ou presque connait la participation du fer au transport de l’oxygène sur l’hémoglobine et ça parait donc évident qu’il faut surveiller ça. Continuer la lecture de « Fer et sport »

changements au fil de 2019

J’ai joué la provoc’ avec un billet « Bilan sportif 2019 » super concis, mais j’ai eu tellement de réactions et de commentaires en privés que je me dois de partager quelques changements que j’ai développés en 2019 et aussi insister sur ce qui marche pour moi. Continuer la lecture de « changements au fil de 2019 »