4 mois pour courir un marathon en 4 heures.

Ce livre est un ouvrage synthétique à « l’américaine. » L’auteur est un journaliste sportif spécialisé dans la course à pied, lui même marathonien. Il se base sur l’exemple de son père qui a réussi à courir un marathon après une vie plutôt sédentaire. Je trouve l’ouvrage « très américain » dans le sens où l’auteur insiste sur la motivation à se donner pour atteindre un objectif en l’illustrant de ‘exemple de « Monsieur Tout le Monde qui peut y arriver ».

L’ouvrage se décompose en plusieurs parties courtes très faciles à lire, il n’y a pas de discours techinique déroutant en terme de VMA, VO2max ou autre.

La première partie d’introduction traite de l’organisation générale : équipement, alimentation. Puis l’auteur explique les différentes spécificités d’un entrainement : le fond, le fractionné, etc. Ensuite l’auteur décrit plusieurs programmes (j’ai l’impression que les plans proposent des séances moyennement intenses mais très fréquentes (plutôt 6 séances que 4 par semaine)) et aborde le marathon en soit et quelques mots sur la récupération pour terminer le bouquin.

En conclusion l’ouvrage est très abordable et constitue un ouvrage simple d’introduction. Les coureurs confirmés n’apprendront pas grande chose ici.

Les +

  • Le prix
  • Simple
  • Très pragmatique
  • Plusieurs plans d’entraînement

Les –

  • Partie sur l’alimentation peu développée
  • Quelques conseils un peu infantilisant : « comment attraper un verre d’eau »…

Saveurs du monde à Lille

Bonjour !

J’inaugure ce blog fourre-tout par un court article sur deux bonnes boutiques lilloises.

Elles sont un peu opposées dans le style et je trouve assez marrant de les présenter dans ce même petit billet.

La première boutique est située dans le centre, il s’agit d’une épicerie fine : « les lilas verts« . Vous pouvez la trouver au 16, rue des bouchers. La vitrine est alléchante mais il faut « oser » pousser la porte en bois de la boutique.

Le blog un peu flashouille (sortez les Oakley UV 4) riche en infos : http://leslilasvertsepiceriefine.unblog.fr/

UPDATE : le blog est refondu , il est super !

A l’intérieur votre regard sera rapidement accroché par tous ces petits bocaux de mets français ou exotiques. Les clients ici semblent tous avoir sympathisé avec la commerçante qui sait prendre le temps de vous présenter ses produits et ses épices. Ces dernières et surtout les poivres sont la spécialité de cette boutique. Les parfums sont tout simplement exquis et surprenant : allez y !!! Le revers de la médaille c’est le coût de ces poivres de haute qualité : entre 100 et 200 euros le kilo… Dieu merci il ne sera pas nécessaire de passer par la case « banquier en urgence » la vente se fait généralement par de petites doses de 25 g (quelques euros). Vous y apprendrez également qu’un poivre ne se moud pas mais se concasse avec un mortier, ne demandez pas de moulin à la patronne !

Mes derniers achats : du sumac, de la racine de galanga, du carvi, du « poivre » Cubèbe pour les crustacés et du poivre d’indonésie Lampung pour le pavé de boeuf !

Dans un style décidemment moins poshy, le Minh, 112 bis rue Jules Guesde, vous propose à peu près tout ce que vous pouvez chercher pour cuisiner exotique.

N’hésitez surtout pas à demander à la patronne elle connait son magasin à donf et saura vous dénicher les graines de courge ou le basilic thaï en deux coup de cuillère à pot. Les poissons séchés qui se tiennent tranquillement dans un coin sont un peu effrayants mais les petites merveilles que l’on trouve partout à bon prix dans ce magasin compensent largement tout ça ! Méfiez vous des autres supérettes asiatiques de la rue Jules Guesde, je n’y jamais trouvé un aussi bon conseil qu’au Minh… de plus plus vous êtes proche de la rue Gambetta et plus les prix sont élevés : c’est le gradient bobocentrique 😉 Petite astuce supplémentaire, n’hésitez pas à demander une carte de fidélité, la boutique ne la distribue pas du tout systématiquement d’après ce que j’ai pu observer (business is business my friend !)

Mes achats favoris chez Minh : le riz Phénix, le riz gluant pour le petit déj, le lait de coco, quelques curries, la sauce soja, le basilic thaï, du gingembre frais, quelques épices, les cacahuètes au lait de coco, les chips de crevette, les nouilles à sauter, la citronnelle et parfois des aubergines thaïes