J’ai explosé mon Apple Watch

Non, je ne vais pas faire un article ouin-ouin. Je veux juste écrire cet article pour témoigner de la fragilité de l’Apple Watch.

La dernière Apple Watch, la Series 3 a été plutôt pensée et « marketée » pour le sport. Apple a beaucoup communiqué sur ce sujet et j’avoue qu’après quelques réticences je finissais par y croire.

La rencontre de la montre avec le carrelage de la piscine a mis fin à notre relation il y a environ deux mois. Ok, les montres ne sont pas pensés pour tomber par terre mais là j’ai été surpris de voir à quel point le verre « Ion-X » s’est fendu de toute part. Mes montres Garmin ont vécu beaucoup de cascades et s’en sont sorties avec quelques griffes.

Le prix de la réparation est élevé : environ 300 euros. Il n’y aucune solution de réparation par un tiers car les pièces détachées n’existent pas. Quelques personnes ont essayé d’utiliser des écrans de générations précédentes avec pas mal de couacs.

L’objet de mon article est de vous conseiller de prendre Apple Care+ si vous comptez faire du sport avec votre montre (je pense trail, vélo et natation). Avec cette (coûteuse) garantie, le changement d’écran est facturée environ 10% du prix de la réparation. Peut-être qu’il faut aussi envisager de poser un film de protection sur l’écran de la montre, voir utiliser une coque fine en silicone, je n’ai jamais eu en main une montre avec ces protections, je ne sais pas si les sensations sont fortement dégradées ou non.

Le message en filigrane est aussi le côté gadget de cette montre et des montres connectées en général. Avec des semaines d’utilisation, je n’ai pas vraiment regardé ce qui était tracké dans l’application Santé : fréquence cardiaque au repos, sommeil, pas, etc. Et si j’aimais bien utiliser quelques apps comme le bloc-note Bear et Siri pour des rappels « à la volée » je me rends compte que pendant deux mois *sans* la montre, il n’y a pas vraiment de moment où j’ai trouvé qu’elle me manquait.

activation de la synchronisation iCloud Photo

Depuis une quinzaine de jours, je suis en train de migrer ma bibliothèque de photos vers iCloud.

Clairement, mon premier objectif n’était pas de profiter des fonctionnalités du système mais juste d’essayer de sauver un peu d’espace disque sur mes appareils. Je prends des photos en Raw et mon disque dur devient trop étroit. J’ai l’impression que c’est mieux pour tester des retouches, je me goure peut-être mais bon voilà, i’m a deep core pimpin, j’assume.

J’écris cette note en espérant qu’elle puisse rassurer ceux et ceusse qui essayent de balancer leurs photos sur les serveurs d’Apple et qui se morfondent devant la barre de téléchargement qui n’avance pas. Voici donc quelques éléments de mon vécu pour que vous puissiez vous dire « Okay, i’m not alone »
Continuer la lecture de « activation de la synchronisation iCloud Photo »

i’m an emancipated Apple fool

Apple et ses produits magiques… Magiques par l’engouement qu’ils réussissent à créer en laissant le web spéculer. Ils sont quand même vachement forts chez Apple. La keynote d’hier et les commentaires nous montrent bien que l’histoire est un éternel recommencement. Et bien moi j’espère être guéri !

Continuer la lecture de « i’m an emancipated Apple fool »