Voyager au pays du matin calme : la Corée du Sud

Je regroupe ici en vrac des informations que j’espère utiles pour un voyage en Corée du Sud.

Généralités
Il y a une foule de choses à voir, à goûter et à faire : oui la Corée est une excellente destination
Il ne faut pas avoir peur du hangeul et de la langue. Avec de l’anglais de course et le langage universel des mains on s’en sort très bien. J’avais acheté un petit dico sur l’iPhone : il a très très peu servi.
Les sources d’information : on a acheté trop de guides. Notre préférence a été au Petit Futé. Ensuite le Lonely propose parfois des petites cartes utiles. Enfin le Guide Vert propose plus d’explications et des adresses plus chic.
Sur le web, il ne faut pas manquer le site de l’office du tourisme coréen (notamment pour récupérer des adresses à coller dans Google Maps), le blog de Mlle Gima raconte très bien ce que l’on peut vivre au cours du voyage et enfin les forums du Routard recèlent de bons conseils.

Continuer la lecture de « Voyager au pays du matin calme : la Corée du Sud »

Pourquoi un blog ?

Jean-Marie sauve mon morne début d’après-midi (Murphy m’est tombé sur la tête récemment) grâce à trois billets qui m’ont plu. C’est amusant car je suis en train de lire mon premier livre électronique et j’ai tout à fait envie de partager cette expérience aussi, ça viendra…

Revenons au blogging. Nous sommes nombreux à nous lire les uns les autres, et je trouve que nous formons une chouette communauté : on s’est déjà fait plein de bisous et , mais je continue d’aimer ça alors je le dis 🙂 Cette notion de groupe à géométrie variable me plait énormément. Visiblement personne ne court vraiment après l’audience et le référencement optimal, cela parait indispensable pour ne pas draguer large et aboutir à une affreuse ferme de contenu distribuant du mot-clé à gogo, beurk !

Ma vision du blogging est la suivante : j’aime fureter à droite à gauche et creuser des sujets. Mon cerveau est ainsi fait qu’il oublie très vite (si vous partagez ce problème, levez la main !) et en écrivant j’ai le sentiment d’arriver un peu mieux à engrammer. C’est comme si je disposais d’un repère (le billet) qui fait tilt. J’écris donc beaucoup comme j’écrirais dans un carnet personnel.

Pourquoi publier alors ? tout ça pourrait rester dans la sphère privée… vi vi, c’est vrai. Mais c’est tellement bon de nouer la discussion et de créer des rencontres, du lien autour d’un sujet. Finalement ce qui est top dans une note c’est l’écho qu’elle peut engendrer. Lorsque j’ai l’impression d’avoir écrit sur un thème qui revient fréquemment dans la conversation j’aime bien renvoyer les gens à la lecture d’un billet, mais là faut bien avouer que c’est une vaste blague !!! Personne n’aime l’injonction : « va lire ça ! ». Combien de RTFM ont été balancés sur Usenet, combien de FAQ sont restées lettre morte ? Ainsi je continue dans une grande UTOPIE d’écrire aussi un peu pour ça mais…

Enfin, j’aime l’idée d’essayer d’améliorer mon écriture. C’est pour moi un exercice mental difficile. Je me laisse souvent dépasser par mes pensées et je balance facilement des suite de mots aboutissant à des phrases alambiquées. C’est mauvais pour la transmission d’un message. L’écriture devient donc un exercice de concentration qui permet de me focaliser et de hiérarchiser.

Merci.