Les fentes de timidité

En lisant un livre de vulgarisation sur la théorie de l’évolution j’ai découvert les fentes de timidité.

Certains arbres maintiennent entre eux un espacement. Les branches ne s’enchevêtrent pas. Dans l’article Wikipédia, il est expliqué que ce phénomène existe peut-être aussi pour les racines.  Les mécanismes sous-jacents ne sont pas bien compris : des hypothèses mécaniques ou chimiques sont avancées.

Ainsi, on peut se demander s’il s’agit d’un phénomène collaboratif entre les essences d’une même espèce pour laisser passer de la lumière ou alors si ça n’est pas plutôt un phénomène de défense à comprendre comme une bulle de protection des ressources de l’individu.

Magie d’internet, de lien en lien, j’ai appris qu’un botaniste nommé Francis Hallé avait étudié ce phénomène et plus globalement l’architecture des arbres. Sa page Wikipédia donne envie d’aller lire ses bouquins, il a l’air passionné et passionnant.

Fascinant non ?

River of Blue.jpg
«River of Blue» par refractorFlickr. Sous licence CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.