Le bracelet d’activité : pourquoi faire ?

Les bracelets d’activités vont déferler en 2014, Garmin lance le sien, beaucoup d’autres sont en préparation ou en amélioration, la concurrence semble rude. Il y a toute une génération qui vit avec les réseaux sociaux à conquérir, il y a du pognon à faire, l’industrie met le paquet. Ces objets vont-ils nous être utiles ?

Après avoir testé quelques mois le Jawbone Up cet été j’ai envie de partager avec vous ma vision du futur flop des bracelets d’activités. Je peine à croire que ces objets vont modifier la vie des gens en leur permettant de bouger, dormir ou manger différemment. Toutes ces activités basiques sont des tranches de vie qui nous sont tellement propres que je n’arrive pas à croire que de visualiser les chiffres sur un écran va réellement impacter le mode de vie.

Je prends l’exemple du sommeil. On se connait à peu près tous. On sait à quelle heure on pique du nez, on sait à quelle heure on doit se lever pour aller au boulot et surtout on sait quand on se réveille si la nuit a été bonne ou non ! Pourquoi s’enticher d’un appareil pour mesurer ça ? Pour faire des stats ? Pour voir qu’en moyenne on dort 6h24 par nuit ? J’avais été séduit par la fonction réveil du Jawbone Up mais l’aspect nouveauté passé je l’ai mis en pause comme un réveil classique. Ni plus ni moins.

Tous ces appareils veulent également vous inviter dans la grande communauté des gens qui bougent… on crée la course à celui qui sera resté le moins longtemps le cul sur sa chaise ou qui aura monté le plus d’escaliers. Bon. Je crois que j’ai pas tellement besoin d’en dire plus vous voyez ou je veux en venir : ces bidules ne servent à rien du tout.