Archives du mot-clé polyphénol

Consommation d’alcool en 2011

La période des fêtes est l’occasion d’ouvrir de bonnes bouteilles. J’aime bien faire plaisir à mes papilles et j’adhère (avec modération !) au principe populaire franco-français des bienfaits d’un verre de vin occasionnel.

L’épidémiologie nous enseigne que la consommation d’alcool est parfois associée à un meilleur pronostic cardio-vasculaire mais aussi que le risque de cancer augmente avec la consommation d’alcool. Il n’y a donc aucune possibilité de recommander de boire de l’alcool pour obtenir un quelconque bénéfice en terme de santé. Pourtant, certains auteurs s’y essayent notamment en exacerbant les effets bénéfiques du vin et en cultivant le french paradox. Le NO sauvera-t-il nos artères ?

J’ai voulu savoir quelle était ma consommation d’alcool. Ainsi j’ai noté quotidiennement ma consommation d’alcool pendant l’année 2011. J’aime bien rendre visites à mes amis, je ne rechigne pas à prendre un verre de vin et/ou une bière et en même temps j’ai une tendance à analyser facilement mes comportements alimentaires ce qui peut biaiser le recueil. Disons, que je pense rentrer dans la catégorie des patients qui répondraient volontiers avoir une consommation occasionnelle d’alcool si la question leur était posée.

Verdict : 8,35 g d’alcool par jour en moyenne. Je n’aurais jamais imaginé être si proche que ça d’un verre par jour, surtout avec mes préoccupations sportives… La consommation ponctuelle de 3-4 verres par jour rythmée par les week-ends, est quelque chose qui est classiquement retrouvé dans les modalités de consommation d’alcool des populations les plus jeunes, c’est là que le bât blesse.

Je n’ai pas de conclusion à tirer de cette observation. Ca ne vaut pas grand chose, mais j’ai trouvé ça intéressant à partager.

1.
Chalopin, M. et al. Estrogen Receptor Alpha as a Key Target of Red Wine Polyphenols Action on the Endothelium. PLoS ONE 5, e8554 (2010).
1.
Ronksley, P. E., Brien, S. E., Turner, B. J., Mukamal, K. J. & Ghali, W. A. Association of alcohol consumption with selected cardiovascular disease outcomes: a systematic review and meta-analysis. BMJ 342, d671–d671 (2011).
1.
Iervasi, G., Forini, F. & Sabatino, L. A glass of wine. Critical Care Medicine 40, 3098–3099 (2012).
1.
Lippi, G., Franchini, M., Favaloro, E. J. & Targher, G. Moderate red wine consumption and cardiovascular disease risk: beyond the ‘French paradox’. Semin. Thromb. Hemost. 36, 59–70 (2010).
1.
Wu, J. M. & Hsieh, T. Resveratrol: a cardioprotective substance. Ann. N. Y. Acad. Sci. 1215, 16–21 (2011).

Alcool, vin et santé de Michel de Lorgeril

Je viens de finir la lecture d’Alcool, vin et santé écrit par Michel de Lorgeril, médecin cardiologue, et Patricia Salen, diététicienne.

J’étais très enthousiaste avant d’ouvrir le livre connaissant la plume acerbe et la connaissance du sujet de Michel de Lorgeril. Je suis déçu. Ce thème polémique est vulgarisé à l’extrême, j’espérais un bouquin plus solide où les références seraient mieux reliées aux propos et un peu moins partisanes. Continue la lecture