Pensées magiques, fantasmes et réalité métabolique

Courir un nouveau marathon et papoter avec les copains, avec Paleophil, me redonne envie d’écrire un peu. Nous sommes tous pétris d’ambivalences, et moi-même je suis à la fois bon client du storytelling et j’aime tout autant débusquer le bullshit. (Remarquez que les anglais sont bons pour résumer ces concepts avec deux mots 😉 )

Ainsi, je trouve que toutes les histoires sur les cétones, le régimes low-carb et cie relèvent complètement de la pensée magique et j’ai un peu envie de répondre aux commentaires du billet de Paleophil sur ses explorations physiologiques. Continuer la lecture de « Pensées magiques, fantasmes et réalité métabolique »

Protéines, acides aminés, santé et longévité : une vue d’avion.

Lorsque l’on s’immerge dans la blogosphère nutritionnelle, des messages contradictoires surgissent dans tous les sens. Le cas des protéines ne fait pas exception, et il faut dire qu’en se penchant sur la littérature scientifique la confusion n’est pas évidente à lever.

Un livre à succès, « Le rapport Campbell« , nous explique sans prendre de pincettes que les protéines animales sont toxiques, alors que d’autres prônent le salut par une alimentation très riche en viandes. Qui a raison ? Un peu tout le monde dans une certaine mesure, car ces opinions ne sont que l’expression poussée à l’extrême de parcelles de vérités bien établies.

En matière de nutrition, il est bien rare qu’un aliment ait un impact radical. La dose fait le poison, ou le médicament : très souvent, on observe une courbe en U décrivant les effets bénéfiques ou néfastes en fonction de la dose consommée. La dose, mais aussi la durée, la répétition de l’exposition. Ensuite, il faut considérer le contexte dans lequel la recommandation prend son sens. Et finalement, il faut savoir sur quel critère on se base pour évaluer le bénéfice ou le risque présenté par un aliment : poids, marqueurs métaboliques, manifestation de symptômes d’une affection, longévité… ce qui est bon pour l’un ne se traduit pas nécessairement par un bénéfice pour les autres. Continuer la lecture de « Protéines, acides aminés, santé et longévité : une vue d’avion. »

in medio stat virtus

J’ai commencé la lecture de Paleo Diet for Athletes de Joe Friel et Loren Cordain. Joe Friel est un entraîneur de renommée mondiale dans le domaine des sports d’endurance (cyclisme et triathlon surtout) et Loren Cordain est un nutritionniste de l’université du Colorado très versé dans l’alimentation Paléo.

Je ne suis pas très avancé dans la lecture et pour le moment je n’ai pas lu de truc complètement abracadabrant, c’est même clair, concis et ça fait très sérieux. J’ai commencé à farfouiller de blogs en fora pour trouver des adeptes de ce type d’alimentation et comprendre ce qu’ils mangeaient en pratique. Ca m’a permis de lire le blog de PaléoPhil qui est passionné et passionnant. Continuer la lecture de « in medio stat virtus »

Collation sportive après l’entraînement

Après l’effort, le réconfort ! on mange ! 🙂 Il est bien établi qu’il existe une fenêtre d’opportunité pour optimiser la recharge en glucides et la cicatrisation après l’entraînement. Les quatre premières heures semblent les plus importantes. Ainsi, le repas programmé après l’entraînement tombe à pic pour recharger vos batteries. C’est la situation idéale. Continuer la lecture de « Collation sportive après l’entraînement »

Amis sportifs n’oubliez pas votre Banania !

Le petit déjeuner est un repas important souvent négligé. La routine et le manque de temps sont les deux excuses pour zapper le petit déjeuner.

Physiologiquement nous sortons d’une période de plusieurs heures sans apport et notre organisme n’avait que ses réserves en glycogène et la néoglucogénèse (à partir des acides aminés) pour nourrir notre cerveau et maintenir notre métabolisme de base. Continuer la lecture de « Amis sportifs n’oubliez pas votre Banania ! »