Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Vivre. Je suis angoissé par l’idée de vivre une vie vide. Postulat de départ. Alors je m’entraine tout seul dans une course infernale. Des objectifs à court terme, des projets, des fantasmes sur le long terme : je cultive ça à merveille. Parfois le régime s’emballe.  Le multitâche a ses limites, des sécurités physiologiques nous rappellent à l’ordre. La fatigue. Je bascule dans une sorte de spleen qui sent le renfermé. Continuer la lecture de « Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle »