Facebook et solidarité médicale : mon cul !

Je suis un peu agacé par l’explosion sur Facebook de réactions des confrères sur le dépassement d’honoraires. Le débat est vaste et il y a mille façons d’aborder en profondeur la question de la rémunération des médecins, mais là je trouve complètement naze la désorganisation 2.0 qu’on observe dans les derniers jours. Le groupe Facebook “Les médecins ne sont pas des pigeons” récemment renommé “forum des médecins unis de france” (sans majuscule)  comporte des milliers de membres et quelques uns se gargarisent d’une solidarité interprofessionnelle forte. Mon cul !

Ce qui se passe est très simple, ce groupe pour grossir vite a été largement ouvert et on peut même en être membre sans jamais avoir effectué la moindre action pour le rejoindre ! Quelques clics et hop un collègue-contact-Facebook vous colle dans un groupe militant ! Déjà que je n’étais en désamour de Facebook mais là ça m’énerve +++

Quoi de plus facile que de cliquer sur “j’aime” quand on pointe un lien vers un groupe “touche pas à mon pognon” ? Voilà la magie du réseau social Facebook : regrouper à vitesse grand V un groupe qui n’a jamais soudé de vrais liens. Quand on propose sur Facebook des liens vers des articles médicaux, des billets de blogs touchants ou des réflexions sur la politique de santé, quelques contacts, probablement par compassion adhèrent d’un timide “j’aime” souvent sans nourrir le dialogue  (ni peut-être sans avoir dépassé le premier paragraphe du texte…) Mais je n’ai jamais observé de débat de fond qui démarrait/avançait sur Facebook.

Alors non ! Je ne serai pas « le pigeon » : je file me désinscrire ACTIVEMENT de ce groupe qui ne me ressemble pas !

15 réflexions sur « Facebook et solidarité médicale : mon cul ! »

  1. On sent l’énervement et la colère ! Il est pourtant de notoriété publique que Facebook n’est pas un site « fréquentable » 😀

  2. En même temps, ce n’est pas plus mal que cela démontre les limites de l’outil. Appelons cela de l’Evidence Based Internet

  3. Facebook
    mouais… ça ne m’a jamais convaincue. Pour être honnête j’ai une
    page depuis quelques années, mais je n’y vais jamais et personne n’y
    va donc, puisqu’il n’y rien à y voir ! Le voyeur est vite déçu. Je
    n’ai aucun plaisir à échanger via facebook. Je n’aime pas ces
    relations virtuelles et tellement superficielles. Franchement je
    regrette le temps où on prenez le temps de se prendre un café entre
    amis, les vrais amis avec un grand A. C’était plus simple et plus
    vrai.

    1. Je comprends votre propos mais je n’y adhère pas.

      Facebook m’a permis de dialoguer avec des gens avec qui j’ai vraiment pu échanger. Malheureusement la politique de croissance irrationnelle du site bousille son objectif.

      Quant aux échanges sur le web ils amènent parfois à de vrais échanges dans la vraie vie et à titre personnel je pense avoir rencontrer des gens super qui sont devenus de vrais amis.

  4. je n’aime pas FB et je n’aime pas beaucoup ce nom de pigeons
    mais je ne suis pas si critique : ce groupement est peut être un bon moyen de propager le malaise des médecins face à la stagnation des honoraires / subordonner la TVA au remboursement SS est un mélange des genres injuste. par ailleurs la non revalorisation des hono S1 et la stigmatisation des « dépassements » qui dans la grande majorité des cas n’est qu’un ajustement proportionnel à l’augmentation des charges provoque l’exapération pour certains qui menacent de se déconventionner. ce groupe a le tort d’être hétérogène, copié collé sur un groupe d’entrepreneurs, instrumentalisé ? mais les médecins bougent très peu.

    1. Hello !

      En fait je comprends qu’il y ait un bras de fer à propos de la rémunération médicale. Je suis PH, je ne vis pas la difficulté des libéraux. Néanmoins je connais le problème pour le vivre via ma moitié.

      Je n’ai pas voulu aborder le problème de fond. Je ne le connais pas assez bien et surtout je serais trop tenté de déborder sur les « cochons » qui vivent grâce à Mère Sécu et qui tirent toujours plus sur la corde à coup de magouilles.

      Il faut réformer la rémunération médicale, comment ? Je ne sais pas.

      Toujours est il que je n’aime pas le fatras de docteurs que constitue ce groupe Facebook. Je suis certains que des milliers en font partie sans même le savoir ! (C’était mon cas alors que je suis plutôt *actif* sur le web) et ça à m’énerve ! Des mecs font monter la mayonnaise avec de faux sympathisants et ne proposent surtout rien de clair et de lisible.

  5. Facebook a une capacité effectivement pénible de capter les gens sans leur accord préalable mais le côté positif de ce groupe est de mettre en évidence la colère et l’exaspération de médecins qui veulent être correctement rémunérés pour le travail et les responsabilités qu’ils prennent. Vraiment ras le bol d’être pris pour des cons, des pigeons, ce que vous voulez, je m’en fous.

    1. Ce groupe est une imposture géante. Là est l’objet de mon billet.

      Ensuite il y a le problème du débat qui n’a pas eu lieu dans les hautes sphères sur les modalités de la rémunération médicale.

      Les médecins en difficulté financière sont une frange infime de la population médicale. Tout travail mérite salaire, on est d’accord mais comme souvent, les abus de quelques uns jettent l’opprobre sur la globalité et ça part en cacahuète…

      Il parait évident qu’aujourd’hui il vaut mieux refaire la grille tarifaire des actes que de mettre sous les projecteurs les dépassements d’honoraires. Seulement voilà, dans ce débat on parle aujourd’hui plus de politique que d’organisation des soins, that’s all folks !

  6. Je suis d’accord avec vous, l’implication des mutuelles est très préoccupante. Cf http://goo.gl/YksTV

    Par contre, non et re-non, je ne me laisserai pas emporter par le flot des conneries que l’on peut lire en ce moment, notamment celles propagées par le groupe des « médecins pigeons »

Répondre à Pascal Charbonnel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *