La Compagnie : Le Grand Roman de la CIA

Je viens de refermer « La Compagnie : Le Grand Roman de la CIA » et j’ai passé de super moments en compagnie de ce livre. J’avais repéré ce livre grâce à un twitt il y a quelques mois de ça, que l’auteur en soit remercié !

Cette brique de 1200 pages en Poche est une sorte de saga sur la guerre froide. On suit de la seconde guerre mondiale aux années 90 les haut et les bas d’agents américains et soviétiques qui s’affrontent sans se connaître. L’auteur réussit le tour de force de maintenir du suspense et des rebondissements tout au long du bouquin pour générer un grand plaisir de lecture. 1200 pages pour partir en vacances c’était potentiellement parfait mais finalement ça s’est révélé trop court ! Marque des vrais grands bouquins, je l’ai refermé avec un petit  » goût de trop peu »

41AH96ZDJ2L._SL500_

En bref, un super roman d’espionnage dans la lignée de Babel Minute Zéro. Si vous aimez ce style, vous ne serez pas déçu !

4 réflexions sur « La Compagnie : Le Grand Roman de la CIA »

    1. damned ! double ration de CIA ! mais j’ai toujours peur d’être déçu par la transcription vidéo d’un livre… je vais déjà aller voir si ça existe en « dématérialisé »… merci du tuyau en tout cas

  1. aller donc lire aussi les autre roman de robert littell que je considère comme aussi bon voir meilleur que john le carré.
    Les enfants d’Abraham est notamment un de mes préférés.
    bonne lecture.
    PS: le livre de son fils Jonathan « les bienveillantes » est à lire si vous ne l’avez pas encore fait.

  2. Personnellement, j’ai été franchement déçu par l’adaptation cinématographique, fuyez-la !!
    Après la lecture de ce délicieux pavé pendant un long voyage en Amérique du Sud, je pensais en retrouver les sensations sur l’écran… Que nenni ! Trop de scènes coupées pour rentrer dans le format (environ 6 ou 8 heures, de mémoire), l’intrigue en perd en saveur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *