Après quoi je cours ?

Alors voilà*, c’est l’histoire d’un mec qui court qui croise un gars assis sur un banc. Le mec sur le banc l’interpelle : « tu cours après quoi dis ? faut être fou pour courir pour rien ».

Histoire on ne peut plus classique. Tous les coureurs passionnés rencontrent des gens qui les pense cinglés ou drogués à la dopamine.

Alors voilà, j’aimerais ouvrir ici quelques pistes pour expliquer. Ca sera en quelque sorte mon billet de conclusion d’un cluster de notes sur la course à pied.

Il y a autant de raisons de courir que de coureurs,  je ne vais pas me lancer dans la taxinomie des coureurs. Je vais juste parler de ce que moi je ressens.

Continuer la lecture de « Après quoi je cours ? »