Voyager au pays du matin calme : la Corée du Sud

Je regroupe ici en vrac des informations que j’espère utiles pour un voyage en Corée du Sud.

Généralités
Il y a une foule de choses à voir, à goûter et à faire : oui la Corée est une excellente destination
Il ne faut pas avoir peur du hangeul et de la langue. Avec de l’anglais de course et le langage universel des mains on s’en sort très bien. J’avais acheté un petit dico sur l’iPhone : il a très très peu servi.
Les sources d’information : on a acheté trop de guides. Notre préférence a été au Petit Futé. Ensuite le Lonely propose parfois des petites cartes utiles. Enfin le Guide Vert propose plus d’explications et des adresses plus chic.
Sur le web, il ne faut pas manquer le site de l’office du tourisme coréen (notamment pour récupérer des adresses à coller dans Google Maps), le blog de Mlle Gima raconte très bien ce que l’on peut vivre au cours du voyage et enfin les forums du Routard recèlent de bons conseils.


L’accueil a toujours été bon, il existe une foule de points d’information aux touristes et leur aide a régulièrement été précieuse (cartes locales, coup de fil pour réserver, accès internet, explications sur les transports)
Attention les cartes touristiques ne sont pas toujours tout a fait a l’échelle ni orientée vers le nord.
Les transports en commun sont facile (métro) et ponctuels. Les taxis sont peu onéreux (moins de 2 euros au démarrage et au total huit/dix euros pour une course d’une vingtaine de minutes).Pour les bus/taxis, pensez à vous munir de la traduction en hangeul de votre destination. Votre téléphone peut aussi vous être très utile pour prendre en photo des cartes, des horaires ou des adresses. De plus on trouve (très) fréquemment du WiFi a droite a gauche. (Franchement Google a réussi son coup, on se rend vite compte que c’est désormais indispensable dans nos vies…)
Question budget nous avions prévu large. Je ne sais toujours pas s’il est plus avantageux de changer en France ou a l’étranger, ça fait partie de ces petits trucs que je ne saurais jamais. Nous avons dépensé pour deux environs 150 000 et 200 000 wons par jours sans regarder à la dépense (4 jours sur 18 en grand Hotel international et 3 jours en hanok à Séoul) mais en restant aussi parfois plus raisonnable (street food, séjour en guesthouse -7j- ou chez l’habitant -2j- en motel -3j- et dans un temple -1j-) Pour des budgets plus serrés 100 000 wons par jour à deux doit être jouable. Je vous conseille personnellement les guesthouses, c’est bien plus sympa et souvent plus lumineux que les motels/hotels de basse catégorie qui se confondent souvent avec des love motels si vous voyiez ce que je veux dire…
Le séjour Templestay a vraiment été un point marquant des vacances. On a bien aimé le temple de Golgusa et probablement que le séjour a Haeinsa (Tripitika Koreana) doit être magnifique vu le décor.


Question météo on est parti en septembre et la température a toujours permis de rester en short tshirt. On a eu deux  jours de pluie histoire de rentabiliser le « kway » dans le sac. Septembre est donc une bonne période. Pour les amoureux de la photo l’automne doit être envisagé pour ramener les images magiques qui parsèment les guides.
Shopping : les dépensiers ne seront pas déçus ! Surtout ceux qui aiment le « sportswear » : les coréens fans de rando s’habillent comme pour faire le tour du Mont Blanc à la moindre balade ! Ainsi toutes les grandes marques sont présentes dans les centre-villes. Les plus grands magasins proposent des services de dédouanement intéressants au bout de quelques achats.
Alimentation : pleins de choses à gouter évidemment ! Les moins aventuriers peuvent se rassurer : il y a des petites épiceries à tous les coins de rue, de plus il y a beaucoup de chaines occidentales en ville. Une surprise : les fruits sont très bons mais assez chers.
Les amplitudes horaires sont larges en Corée, néanmoins le repas du soir se prend plus vers 18-19h. Ainsi pas mal de stands ambulants remballent à partir de 21h.
Dernier point important : personne n’a été malade.

Séoul
A faire : séjour en Hanok, MyeongDong et sa frénésie, le jardin sacrée du palais Changdeokgung ainsi que la balade nocturne le long du Cheonggyechon +++. Insadong en journée ou le soir pour profiter des boutiques à touristes mais surtout des marchands de crêpes fourrées au miel de tamarin (merci le blog de Mlle Gima). Un passage nocturne en haut de Namsan vaut le coup. Par ailleurs on a eu un coup de cœur pour le restaurant « fusion » Tani situé au neuvième étage de la tour Lotte. Au total on a passé 5 jours a Séoul (en comptant les transitions et l’arrivée) et c’est amplement suffisant, 4 jours peuvent suffire. Mon discours ne tient probablement plus la route pour les noctambules !

Seoraksan : de belles randos ! Penser a réserver a l’avance (48h) si vous voulez dormir en haut du Daecheongbong. Loger en Minbak à Osaek peut être une expérience intéressante. Par contre n’attendez pas grand chose des sources d’eau chaude qui exploitées par les Motels.  Ceci dit après la rando ça fait du bien !

Gyeongju : le temple Bolgusa et la montée vers la Grotte Seokguram, une balade vespérale a travers le parc des tumuli pour atteindre Anapji pond. Deux jours pleins peuvent suffire.

Busan : une des plages en soirée (Gwangan), le Spa Humshimchung, Seonmyon pour du shopping, le marché au poisson de Jagalchi pour y manger. Deux à trois jours.

 Jeju-Do : loger sur la côte sud. Les cascades à Seogwipo, Hallasan, le cratère Illchulbong tout à l’est +++ et se balader le long de la côte vers Odolgae. Avoir une voiture est un énorme plus sur l’île de Jeju. Trois/quatre jours.


Galerie de photos.

2 réflexions sur « Voyager au pays du matin calme : la Corée du Sud »

  1. Superbe description de voyage, belle galerie de photos. J’aime surtout les photos 3 et 4, mais j’arrive pas à savoir ce que c’est. La Nr4 me fait penser à l’eau, à de la glace.

    Bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *