Le thé

J’ai commencé à consommer du thé lors de mes premières années d’études. J’avais acheté une petite cafetière pour me tenir éveillé lors des longues séances de rabâchage de première année : le stress et le café ont eu raison de mon estomac.

Je me suis alors tourné vers le thé. L’Earl Grey, thé noir parfumé à la bergamote a été mon premier contact avec des saveurs nouvelles. Bien caractéristique, de tradition anglaise ce thé est facile à consommer. De fil en aiguille j’ai été amené à franchir les portes de boutiques spécialisées. Et là j’ai été surpris par la multitudes des parfums et des possibilités à des prix accessibles. J’ai commencé à éduquer mon palais avec des thés plus épicés ou atypique comme le Lapsang Souchong, thé fumé fort et bien caractérisé. De bonnes surprises en déconvenues je suis tombé par hasard sur le thé de Yunnan.

Le Yunnan est une région au sud-ouest de la Chine. On y produit un thé que les chinois qualifient de rouge du fait de la couleur ambrée de sa liqueur. Cet agréable thé a naturellement des notes sucrées de miel qui ont plu à mes papilles et c’est devenu ma boisson matinale quotidienne. En montant en gamme la qualité des feuilles apporte plus de subtilités et la possibilité d’infuser plusieurs fois les mêmes feuilles à la recherche de nouveaux arômes.

Une fois que l’on a franchit le cap de boire du thé de qualité, non parfumé, il est difficile de faire machine arrière. Mieux, l’hésitation et la peur de se tourner vers l’inconnu avec des dénominations complexes s’effacent, ouvrant la porte à des milliers de possibilités. Il ne faut pas avoir peur de l’aventure, le voyage en vaut la peine. Les noms compliqués, difficile à appréhender pour notre culture ne doivent pas nous effrayer. Les chinois racontent que même en consacrant sa vie entière à l’étude du thé on ne peut pas en connaître toutes les appellations. La tentation d’analyse et de classement est vaine.

Ensuite, j’ai découvert en me promenant de site en site, l’excellent site de Stéphane Erler, français expatrié à Taïwan. Son blog Tea Masters est d’une richesse incroyable. La passion de Stéphane pour le thé est magnifiquement partagée via ce blog. Le thé est une invitation au voyage, grâce à ce site notre esprit vagabonde dans les plantations de Formose et s’immisce dans l’atmosphère intime des séances de dégustations grâce à de superbes photos… J’ai découvert grâce à lui la subtile dégustation des Oolongs et les parfums fleuris des thés verts de Taïwan comme le Bao-Zhong qui est devenu ma boisson quotidienne.

Le thé constitue aussi une excellente introduction à la culture orientale. Il a résisté à la tentative occidentale de le galvauder et d’en maîtriser le commerce via les colonies. Aujourd’hui l’Occident semble parfois redécouvrir la boisson médicinale millénaire, les chinois l’ont toujours considéré ainsi. Thérapie pour le corps et thérapie pour l’esprit.

Publié par

nfkb

@nfkb / médecin péri-opératoire / para / aéro / course à pied / nutrition / internet lover / @retexmed

10 réflexions au sujet de « Le thé »

  1. Je te conseille :
    – Aiguilles d’argent (Palais des thés), très subtil, riche en théine (thé vert), thé du matin à infuser à basse température.
    – Genmaïcha : thé vert avec des grains de riz rôtis. Original. Réveille bien le matin.
    – Fleur de Geisha : thé vert parfumé avec des fleurs de cerisier. Très rafraîchissant.
    – Thé marin (Palais des thés) : thé pauvre en théine, aux algues, légèrement salé. Très agréable pour le soir.

  2. Oui, c’est vrai, il faut se laisser tenter une première fois pour découvrir la richesse du monde des thés… ils nous font voyager par la pensée, et nous offrent de délicieux moments de convivialité.
    Sans parler de leurs multiples vertus sur notre santé !

    1. Je n’ai pas trouvé de Lapsang Souchon qui me plaisait, goût trop fort pour moi.

      Je connais le Pu-Erh j’en ai consommé pas mal, mais le bon Pu-erh est beaucoup plus cher que le Yunnan, ça devenait déraisonnable.

      Je ne connais pas le livre dont vous parlez.

      1. Ce livre, très bon guide pour l’exploration du monde fascinant du thé, est malheureusement épuisé et non réédité…
        Voulez vous, Cher Maitre, voir mon exemplaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>