Ranger, jeter, trier

Le ménage de printemps est passé par chez moi. Ça m’arrive par période. C’est un peu gnan-gnan ou cheesy pour sonner plus actuel mais je trouve le sujet du rangement dans la vie intéressant. Longtemps, je n’ai pas organisé ma vie. Et puis, à force de déconvenues et surtout en cherchant à perdre moins de temps (propos typique d’un angoissé) je me suis organisé (pour me rassurer ? 😉

Récemment, tout ça a été galvanisé par plusieurs choses : la découverte de vêtements que j’adore avec la marque Rapha, le sentiment de vie plus facile quand je me discipline sur le rangement et l’écoute d’un podcast de Tim Ferris avec Marie Kondo.

Marie Kondo pousse loin les curseurs et c’est difficile de transposer tout ce qu’elle raconte dans notre culture moins « animiste ». Néanmoins je suis sensible au discours esthétique qu’un environnement bien rangé est plus joli et agréable.

Ensuite, même si j’accumule les vélos et que je suis le champion du cocktail au bloc, j’aime la culture de la soustraction. Enlever pour simplifier me plait. (amis blogueur : chasse les adverbes poke qui-tu-sais)

Alors, faites l’essai chez vous, choisissez une pièce. Puis dans cette pièce, un meuble, peut-être juste un seul tiroir. Et dites moi si vous sous servez régulièrement de TOUT ce qu’il y a dedans ?

Dans la salle de bains, y’a toujours des conneries de crèmes de l’hôtel de chépasoù, dans la cuisine une aromate biscornue qui traine depuis 15 ans dans un placard, dans la chambre des tshirts affreux ou encore ce sextoy devenu vraiment trop petit avec le temps qui passe. Bref, faite du tri, vous verrez, ça vous allégera.

C’était le post Biba Santé du jour. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *