Kaliémie et aspiration gastrique

Pour écrire la note sur hypokaliémie et magnésium j’ai ouvert deux livres-symboles de ma bibliothèque : « Physiologie rénale et désordres hydroélectrolytiques » et « Clinical Physiology of Acid-Base and Electrolyte Disorders« . Dans le chapitre sur les étiologies des hypokaliémies, j’ai relu le paragraphe sur hypokaliémie et aspiration gastrique. J’ai (ré)appris la physiopathologie de ce trouble et je trouve surtout que c’est une belle illustration d’un problème médical courant : le raccourci.

Continuer la lecture de « Kaliémie et aspiration gastrique »

IPP EVIL

Aujourd’hui j’ai fait une journée à thème j’arrête l’esomeprazole qui coule dans les veines des 3/4 des patients en post-op de chirurgie digestive. Les internes de chir (que j’adore) m’ont regardé avec des yeux de merlans frits genre « i’ va pas mourir d’un ulcère dis ? »

J’espère que non. Voilà quelques pistes pour réfléchir à deux fois avant de prescrire un IPP non justifié :

(NB, la FDA a même lancé une alerte sur le risque de pneumonie avec les IPP)

update : IPP et insuffisance rénale aigüe par là

en passant

Continuer la lecture de « IPP EVIL »

la glutamine

La glutamine a débarqué en nutrition artificielle grâce aux spoutniks. Et oui dans un programme d’optimisation du débit de selles des astronautes, la glutamine a été testée et on bénéficie aujourd’hui de bénéfices collatéraux.

Cet acide aminé est dit conditionnellement essentiel. Du singe savant pour paraphraser le syndrome de Murphy : y’a en plus quand on a besoin ou loi de l’emmerdement maximum (métaphore filée.) Continuer la lecture de « la glutamine »