OTC biohacking

Récemment, j’ai eu la chance de poser une question aux chroniqueurs de mon émission préférée : Studio 404. La question portait sur le transhumanisme. J’ai demandé s’ils craignaient ce phénomène. La réponse a été claire : le progrès c’est bon, si un jour on nous relie à des machines, on fera des trucs formidables. (Dans l’émission d’octobre, qui se trouve ici)

C’est optimiste 🙂 Moi je relie tous les jours des gens à des machines et je modifie de façon superbasique leur état de conscience : je les plonge dans un coma. Globalement, cette activité rend service à pas mal de monde. Ca permet notamment à des chirurgiens d’aller réparer des trucs. Des fois ça marche super. Et des fois malheureusement, ça va moins bien.

En tout cas, je pense que nous essayons à l’hôpital de faire avec de bonnes intentions. « Faire avec la bonne intention » n’est pas LA garantie de bien faire, mais c’est un bon début. Les médecins ont malgré tout ce qu’on peut leur reprocher (avec plein des choses que je reconnais) une sorte d’éthique. En plus, notre profession est encadrée par un Ordre. Nous avons donc une responsabilité ordinale en plus d’une responsabilité civile et pénale face à la société. (Incise lèche-boulesque : j’ai beaucoup aimé la problématique d’un ordre professionnel pour les administrateurs systèmes qu’avait évoqué Fibre Tigre dans le numéro précédent de Studio 404)

Internet est un grand tout. Internet est le grand bazar du DIY. Vous pouvez apprendre la cryptographie à Stanford ou à fabriquer un scanner dans votre garage. Fascinant, n’est-ce pas ? Mais ce qui semble importer le plus aux gens c’est quand même d’être les plus beaux, les plus forts, les plus en forme le plus longtemps possible ! (sans doute pour acquérir plus de sexe, d’argent et de pouvoir n’est-ce pas )

Je passe vite sur les modes des régimes comme ci ou comme ça dont j’ai déjà un peu causé là. Des nouvelles religions semblent se créer autour de la bouffe. Soit. Ca reste basique. Moi ce qui m’inquiète un peu, ce sont les grands aventuriers de l’immortalisme. Il y a des gens qui après avoir lu un abstract d’une étude où une molécule Bidule donnée à 21 rats Wistar a modifié l’expression d’un gène vont prendre la même molécule Bidule… Il y a donc des humains qui sous couvert de physiopathologie de comptoir gobent de vrais médicaments (qui ont de vrais effets indésirables) comme la metformine ou le valproate de sodium dans le but d’optimiser leur biologie… super fumeux…

Pourquoi c’est super fumeux ? Parce que malgré toutes les belles études qu’on a en Médecine,  on ne sait pas à coup sûr comment vont réagir les patients à un médicament. (WARNING : PASSAGE IMPORTANT) Ainsi si une étude dit qu’en donnant de l’aspirine tous les jours après un premier problème cardio-vasculaire on diminue le risque d’infarctus de 2%. Ca signifie qu’en donnant de l’aspirine à 100 personnes qui ont déjà fait un problème cardiaque, il y a 98 personnes qui ne vont tirer aucun bénéfice du traitement et deux personnes vont éviter un nouvel accident. Mais on ne sait absolument pas qui va individuellement tirer bénéfice de l’aspirine avant de la donner. En tout cas il est faux de dire qu’on diminue de 2% le risque chez tout le monde. (et oui ce chiffre de 2% seulement fait peur, mais je ne l’ai pas suçé de mon pouce, je l’ai trouvé sur thennt.com) Donc même lorsque l’on prescrit des trucs en étant plutôt sûr de faire bien ça reste pas mal pifométrique. (C’EST BON vous pouvez relâcher votre attention)

(bon il y a quand même des trucs fortiches qui marchent bien, genre déboucher une artère du coeur à la phase aigüe d’un infarctus c’est plutôt super bien hein)

Ainsi lorsque l’on soigne en Médecine, l’humilité nous impose de dire qu’on essaye de sortir les gens d’une mauvaise passe avec nos connaissances mais il faut bien avouer qu’ils finissent souvent par guérir tout seul… et probablement que l’accompagnement, les bons mots, font beaucoup plus qu’on ne le pense, plus que le cacheton prescrit en tout cas…

Bref, et j’en viens enfin à ce qui me préoccupe : les gens qui veulent bricoler eux même leur biologie. Le terme de hacking connote des trucs plutôt positifs en terme d’intelligence pour moi. Des mecs malins bricolent des systèmes informatiques pour faire ce qu’ils veulent. (après il y a les gentils et les méchants, je ne vous refait pas l’histoire) Mais l’informatique n’est pas le vivant. Si on bricole un système et que ça foire, ça bugue. Des accès réseaux sautent, des machines plantent. Bon. Il peut y avoir des conséquences économiques mais tout ça se répare. Je veux dire qu’on maîtrise les tenants et les aboutissants du problèmes : le hardware et le software sont compris à tous les étages par les ingénieurs. Oui c’est complexe mais ca n’évolue pas tout le temps tout seul et il existe la possibilité de répéter une manoeuvre dans un contexte reproductible (ah le plaisir de recompiler un kernel Slackware dans les nineties…). Le vivant, lui, bouge tout le temps et tout les êtres vivants sont différents.

lef

Et donc aujourd’hui, des gens gobent des trucs en espérant un effet auquel ils croient dur comme fer à force d’avoir bouffé du publicommercial super bien ficelé : multivitamines comme ci, booster d’efficacité de la mitochondrie, dopant mnésique, etc. Tout ceci relève de la sorcellerie. Une molécule introduite dans l’organisme n’est jamais anodine. Les régulations et contre régulations sont tellement complexes qu’il est illusoire de vouloir bricoler soi même sa physiologie pour devenir un superhuman. Et les mecs qui vendent tout ça n’en ont rien à secouer, tout ce qu’ils veulent c’est votre pognon. Pas d’éthique ici, pas de service après-vente et surtout pas de vraie connaissance du vivant et de la biologie : juste une façade pour vous faire gober leurs trucs.

Donc voilà ce qui m’inquiète avec l’ambiance ultralibérale hyperindividualiste qui va de paire avec certains aspects du transhumanisme. Ça bricole dangereusement avec votre biologie et on ne peut pas mesurer ce qui se passe. Êtes vous si joueur que ça ?

roue

P.S. et la problématique de liens technologiques avec notre cerveau relève pour moi du fantasme. Je ne sais pas bien comment ça se passe dans ma boîte crânienne mais je peux vous dire que c’est vraisemblablement d’une complexité qui nous dépasse et que l’analogie informatique me parait inadaptée. Sans parler des liens systèmes nerveux autonome et volontaire, de l’énorme système nerveux disséminés dans le tube digestif, etc.

3 réflexions sur « OTC biohacking »

  1. Hum tout cela rejoint un certain nombre de mes préoccupations. Bien sur le bio-hacking c’est assez fascinant, finalement c’est un peu la même chose que l’entrainement sportif (donner un stimulus en attendant une réponse spécifique : courir plus vite, avoir plus de muscles … plus de mémoire, vivre plus vieux …). Ce n’est pas une invention récente, c’est un rebranding du dopage, mais avec un signifiant plus positif et à la mode. Allez voir un forum de body building et vous allez trouver du bio-hacking en veux tu en voilà. Jusqu’aux injections d’insuline pour prendre de la masse musculaire… Il y a certes les marchands du temple qui nous vendent des pilules magiques : est-ce très différent des labos qui vendent du viagra ou des medocs anti ADD, sans doute puisqu’il n’y a pas d’AMM ni vraiment d’essais cliniques … et puis des gens qui décident de s’utiliser comme cobayes. Notamment Josh Mitteldorf que je suis un peu, mais décidément je n’ai pas envie de me gaver de pilules … http://mathforum.org/~josh/AgingAdvice/Pills.html
    Peut être quand je serai plus vieux « tant qu’à faire » …
    Ceci étant l’idée que la vieillesse et la dégénérescence qui en découle sont des « programmes » (ce que personnellement je crois) et que donc on peut les « hacker » en consommant des produits chimiques qui vont « faire croire » à l’organisme qu’il n’est pas si vieux reste intéressante … même si la cascade de boucles de contre réaction appelle à un peu de modestie 🙂

    1. Hello,

      tu dis avec des mots dont je n’ai pas l’habitude des trucs assez vrais mais y’a des nuances sur lesquelles j’aimerais insister.
      1) l’activité physique c’est positif, c’est naturel. La physiologie normale pour moi est une physiologie en mouvement. La compétition sportive d’élite comprend des enjeux financiers qui poussent à tweaker un max parce qu’à ce niveau des différences infimes de chrono changent beaucoup de choses.
      2) les bodybuilders jouent depuis des années un jeu dangereux. Ils font ça de manière empirique en se refilant par bouche à oreille ou par les forums aujourd’hui. C’est bourrin et dangereux. Avec des personnalités limites quant à l’appréciation de l’image de soi et une volonté de contrôle omniprésente. On ne contrôle notre environnement, ils se leurrent…
      3) le sildenafil ça fonctionne bien dans les troubles érectiles et/ou dans certaines formes d’hypertension artérielle pulmonaire (et même chez l’enfant !). Y’a un rationnel.
      4) Pour ADD qu’en France on appelle souvent TDAH, je te conseille les forums d’Atoute.org sur le sujet, et le livre de son webmaster « La revanche des zappeurs ». Tiens, tu peux t’amuser à faire le test 😉 http://www.leretourdeszappeurs.com/zaptest/ La ritaline semble pouvoir aider des gens. Après il est clair qu’il existe des exemples de disease mongering pour vendre des drogues : ostéoporose définie sur des critères radiographiques et pas clinique, le fameux « Syndrome Métabolique », etc.
      5) Quand on sera vieux il faudra se souvenir des discussions d’aujourd’hui : activité physique à poursuivre +++ et demain se prépare aujourd’hui ! vu comme tu es musclé et que tu cours le marathon à plus de douze à l’heure, je ne suis pas inquiet pour ta motivation (je voudrais juste être bien sûr que le tabagisme est éradiqué dans ta maison pour que tu ne sois pas tenté de tirer une latte)
      6) On croit la science toute puissante… on veut tout connaitre sur le monde, le vivant et leurs mécanismes et on ne prend pas le temps d’apprendre à se connaître soi et à accepter note condition… on espère que la technologie comblera nos déceptions alors qu’on fera mieux de réfléchir au fond du problème et on verrait qu’il n’y a pas à être déçu !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *